Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

La Chroniqueuse est ravie de vous accueillir sur ce blog, n'hésitez pas vous aussi à participer en laissant vos commentaires!!!

Je n'ai plus le temps d'écrire mais, je dépose des articles, en donnant leurs sources bien sûr, pour garder le fil d'une actualité riche malheureusement...

 

Musiques d'accompagnement :



Citation:

Le message de Gandhi, de Mandela, de Martin Luther King (...) C'est un message d'espoir dans la capacité des sociétés modernes à dépasser les conflits par une compréhension mutuelle et une patience vigilante

Stéphane Hessel



 
14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 11:21

Un préfet suspendu après une plainte pour injures racistes

L'association SOS Racisme demande des sanctions exemplaires à l'encontre d'un préfet hors cadre suspendu après une plainte pour "injures à caractère raciste".

Paul Girot de Langlade, coordinateur local pour la Réunion des Etats généraux de l'Outre mer, a été suspendu de sa fonction après le dépôt d'une plainte à Corbeil-Essonnes (Essonne) le 31 juillet par une employée de l'aéroport d'Orly, rapporte Le Figaro daté du 14 août.


Interrogé par Reuters, le ministère de l'Intérieur n'a pas fait de commentaires dans l'immédiat.


Selon le site d'information réunionnais Zinfos 974, cité par le quotidien, le préfet aurait mal supporté qu'une employée de sécurité lui demande de vider ses poches alors que l'alarme du portique de sécurité avait retenti.


Il aurait jeté le contenu de ses poches au visage de l'employée antillaise avait de lancer, toujours selon le site : "On se croirait en Afrique (...) Il n'y que des noirs ici."


Pour le président de SOS Racisme, Dominique Sopo, "ce préfet ne mérite pas de représenter la République si les propos qu'il est suspecté d'avoir tenus ont été effectivement tenus".


"J'espère que le ministère de l'Intérieur, au-delà de la suspension, fera en sorte que ce préfet cesse de sévir sur notre territoire de la République", a-t-il ajouté sur France Info.


Elizabeth Pineau, édité par Gérard Bon.


Reuters.com

Partager cet article

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article

commentaires