Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

La Chroniqueuse est ravie de vous accueillir sur ce blog, n'hésitez pas vous aussi à participer en laissant vos commentaires!!!

Je n'ai plus le temps d'écrire mais, je dépose des articles, en donnant leurs sources bien sûr, pour garder le fil d'une actualité riche malheureusement...

 

Musiques d'accompagnement :



Citation:

Le message de Gandhi, de Mandela, de Martin Luther King (...) C'est un message d'espoir dans la capacité des sociétés modernes à dépasser les conflits par une compréhension mutuelle et une patience vigilante

Stéphane Hessel



 
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 09:08

Les immigrés sont une très bonne affaire pour l’économie française : ils reçoivent de l’Etat 47,9 milliards d’euros, mais ils reversent 60,3 milliards. Autant dire un solde positif de 12,4 milliards d’euros pour les finances publiques, qui ne représente pourtant que la part monétaire de transferts bien plus importants. Dans ce pays de 64,7 millions d’habitants, 6,5 millions de Français comptent au moins un immigré dans leur famille. Les chiffres de l’immigration légale sont très fluctuants. En France, on recense environ 5,3 millions de résidents étrangers avec leurs familles. 

Les écrits du Pr Xavier Chojnicki sur immigrationUne équipe de chercheurs de l’université de Lille, sous la direction du Pr Xavier Chojnicki, a réalisé pour le compte du ministère des Affaires sociales une étude sur les coûts de l’immigration pour l’économie nationale. Travaillant sur des chiffres officiels, les chercheurs ont décortiqué tous les grands postes de transfert des immigrés. Il en ressort un solde très positif. Les chercheurs ont remis leur rapport en 2009, au terme de trois ans d’études. Les 47,9 milliards d’euros que coûte l’immigration au budget de l’Etat (2009) sont ventilés comme suit : retraites, 16,3 milliards d’euros ; aides au logement, 2,5 milliards ; RMI, 1,7 milliard ; allocations chômage, 5 milliards ; allocations familiales, 6,7 milliards ; prestations de santé, 11,5 milliards ; éducation, environ 4,2 milliards. 

De leur côté, les immigrés reversent au budget de l’Etat, par leur travail, des sommes beaucoup plus importantes : impôt sur le revenu, 3,4 milliards d’euros ; impôt sur le patrimoine, 3,3 milliards ; impôts et taxes à la consommation, 18,4 milliards ; impôts locaux et autres, 2,6 milliards ; contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) et contribution sociale généralisée (CSG), 6,2 milliards ; cotisations sociales, environ 26,4 milliards d’euros. 

UNIVERSITE Lille 2 - droit : Politique d'immigration et DIP: l'exemple de la polygamie (document pdf, 1 Mo)A ce solde positif de quelque 12,4 milliards d’euros il faut ajouter d’autres revenus pas toujours monétaires, mais d’une grande importance sociale et économique : les immigrés occupent l’immense majorité des emplois dont les Français ne veulent pas, et 90 % des autoroutes ont été et sont construites et entretenues avec de la main-d’œuvre étrangère. Sans immigrés, les prix à la consommation (produits agricoles et autres) seraient bien plus élevés, la main-d’œuvre étrangère étant bien moins payée. 

Lecture : Économie politique des migrations, les écrits de Xavier ChojnickiLa comptabilité réalisée par les chercheurs de l’université de Lille fait ressortir aussi de profonds changements sociaux. Majoritairement jeunes, les immigrés sont de grands consommateurs : comme nous venons de le voir, ils versent environ 18,4 milliards d’euros à l’Etat sur leurs dépenses personnelles, notamment en TVA. Les immigrés ont modifié en profondeur le sport et les arts populaires français : la grande majorité des footballeurs de haut niveau sont issus de l’immigration, et les artistes d’origine immigrée, noirs et maghrébins, peuplent le Top 50 de la chanson populaire. 

Parallèlement, de nombreux métiers, en particulier dans les services, ne fonctionnent en France que grâce à l’immigration. Plus de la moitié des médecins hospitaliers dans les banlieues sont étrangers ou d’origine étrangère. Pas moins de 42 % des travailleurs des entreprises de nettoyage sont des immigrés. Plus de 60 % des ateliers de mécanique automobile de Paris et de la région parisienne appartiennent à des mécaniciens et petits entrepreneurs d’origine étrangère. 

Dans un domaine aussi crucial que l’avenir du système des retraites, les immigrés jouent un rôle des plus favorables. Le très officiel Comité d’orientation des retraites est parvenu à cette conclusion : “L’entrée de 50 000 nouveaux immigrés par an permettrait de réduire de 0,5 point de PIB le déficit des retraites.” 

Xavier Chojnicki commente ces résultats en ces termes : “Il s’agit d’un processus historique lié à la structure de la population immigrée, majoritairement jeune. Comme ils sont peu qualifiés, les immigrés sont très souvent au chômage. Mais ils dépensent aussi beaucoup et sont très entreprenants. Les pensions que nous versons aux retraités sont plus que compensées par la consommation et les cotisations sociales que paient les plus jeunes, parmi lesquels on trouve des gens très dynamiques.”

 

Le Monde 2/12/2010

Repost 0
Published by La chroniqueuse
commenter cet article
17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 07:37

« Moi, ce que je veux du jeune musulman, quand il est français, c'est qu'il aime son pays, c'est qu'il trouve un travail, c'est qu'il ne parle pas le verlan, qu'il ne mette pas sa casquette à l'envers. »

Dès le lendemain matin, Nadine Morano tentait d'écoper, soutenant qu'elle parlait « de la problématique des jeunes qui viennent des banlieues dont je viens et dont je suis issue ». A l'entendre, son but était d'éviter « cette caricature, cette stigmatisation ». Mieux : ce qu'elle entendait valoriser, c'était même « le potentiel de la double culture ».


Sur RTL, ce mardi midi, la secrétaire d'Etat martelait bien que sa phrase avait été « sortie de son contexte » et annonçait qu'elle diffuserait la vidéo de la scène in extenso. Le soir-même, depuis son compte moranonadine sur YouTube, elle postait l'extrait en question. Malheureusement, l'option qui permet d'intégrer un contenu sur un site ou un blog a été supprimée entre temps et vous devrez allez sur son compte YouTube pour visionner la chose.

Condescendance récurrente


* 1)Premier problème : on se demande un peu, à la lecture de sa phrase complète, ce que le « contexte » pourrait bien changer au fond du propos. Que pouvait donc bien sous-entendre l'élue si ce n'est qu'elle n'aime pas les casquettes à l'envers et le verlan chez les jeunes musulmans ?


* 2)Deuxième problème : Nadine Morano n'en est pas à sa première polémique sur le terrain de l'islam et de la diversité. Ainsi, c'est surement cette fameuse « double culture » que la même Nadine Morano vantait sur un marché. Vous avez peut-être déjà vu cet extrait plein de condescendance. Déjà, à l'époque, l'élue UMP arborait comme une caution à toute épreuve d'avoir grandi en banlieue jusqu'à l'âge de 23 ans.


Nadine Morano n'est pas la seule à arguer de la « phrase sortie de son contexte ».

 


Hortefeux et le « petit Arabe ».

 

 

Rue 89

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 11:21

Un préfet suspendu après une plainte pour injures racistes

L'association SOS Racisme demande des sanctions exemplaires à l'encontre d'un préfet hors cadre suspendu après une plainte pour "injures à caractère raciste".

Paul Girot de Langlade, coordinateur local pour la Réunion des Etats généraux de l'Outre mer, a été suspendu de sa fonction après le dépôt d'une plainte à Corbeil-Essonnes (Essonne) le 31 juillet par une employée de l'aéroport d'Orly, rapporte Le Figaro daté du 14 août.


Interrogé par Reuters, le ministère de l'Intérieur n'a pas fait de commentaires dans l'immédiat.


Selon le site d'information réunionnais Zinfos 974, cité par le quotidien, le préfet aurait mal supporté qu'une employée de sécurité lui demande de vider ses poches alors que l'alarme du portique de sécurité avait retenti.


Il aurait jeté le contenu de ses poches au visage de l'employée antillaise avait de lancer, toujours selon le site : "On se croirait en Afrique (...) Il n'y que des noirs ici."


Pour le président de SOS Racisme, Dominique Sopo, "ce préfet ne mérite pas de représenter la République si les propos qu'il est suspecté d'avoir tenus ont été effectivement tenus".


"J'espère que le ministère de l'Intérieur, au-delà de la suspension, fera en sorte que ce préfet cesse de sévir sur notre territoire de la République", a-t-il ajouté sur France Info.


Elizabeth Pineau, édité par Gérard Bon.


Reuters.com

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 21:06

Les musulmans font l'objet d'une importante discrimination en Europe, particulièrement dans le domaine de l'emploi, mais nombre ne signalent pas les incidents à caractère raciste dont ils sont victimes par manque de confiance envers les autorités, révèle une enquête rendue publique jeudi par l'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne (FRA). 

D'après ce rapport qui couvre 14 des Etats membres de l'Union, un tiers des musulmans en moyenne qui ont été interrogés ont subi une discrimination au cours des 12 derniers mois et 11% ont été victimes d'un crime raciste. Le taux de discrimination le plus élevé est constaté dans le domaine de l'emploi, un fait qualifié de "préoccupant" par le directeur de l'agence Morten Kjaerum.

"Elément essentiel du processus d'intégration", l'emploi "est au centre des contributions des migrants à la société et joue un rôle crucial pour la visibilité de ces contributions", observe M. Kjaerum, en soulignant qu'une "discrimination peut entraver le processus d'intégration".

Reste qu'à l'image d'autres groupes minoritaires, la plupart des musulmans interrogés (79%) ne déclarent pas les discriminations ou les crimes racistes dont ils sont victimes, que ce soit aux forces de police ou à une organisation non gouvernementale. Un comportement que la FRA explique notamment par un "manque de confiance dans les autorités publiques".

Cinquante-neuf pour cent des musulmans interrogés déclarent que "la déclaration des incidents n'a aucun effet ou ne change rien" et 38% d'entre eux disent que "cela arrive tout le temps" et qu'ils ne font pas l'effort de déclarer ces incidents.

En particulier, les jeunes musulmans interrogés précisent qu'ils font peu confiance à la police en tant que service public. Les personnes moins susceptibles de signaler les cas de discrimination étant celles qui n'ont pas la citoyenneté du pays et celles qui y vivent depuis le moins longtemps.

Un quart des musulmans interrogés (25%) en moyenne affirment par ailleurs avoir été contrôlés par la police durant les 12 derniers mois. Et parmi eux, rapporte la FRA, 40% estiment avoir été contrôlés sur la base de leur appartenance ethnique.

De la même façon, la majorité des musulmans interrogés expliquant avoir subi une discrimination au cours des 12 derniers mois considèrent que leur origine ethnique constituait le principal motif de discrimination, seuls 10% jugeant que cette discrimination n'avait pour base que leur religion. En fait, souligne la FRA dans un communiqué, "le port d'un vêtement traditionnel ou religieux (un voile, par exemple) ne semble pas augmenter la probabilité de discrimination".

Notant que les "autorités publiques ont la responsabilité de soutenir le processus d'intégration", Morten Kjaerum souligne que "ceci comprend le fait d'informer les gens de leurs droits". "Des mécanismes réellement accessibles sont nécessaires, qui permettent aux victimes de racisme de les déclarer en toute confiance", dit-il.

L'Agence invite ainsi les gouvernements de l'UE à expliquer aux personnes "comment porter plainte", à "améliorer l'enregistrement des crimes racistes et des actes de discrimination et à allouer, entre autres mesures, "davantage de ressources" à des dispositifs d'intégration.

Le rapport rendu public par la FRA s'inscrit dans le cadre de la première enquête jamais réalisée à l'échelle de l'UE sur la discrimination et les crimes racistes dont sont victimes les immigrés et les minorités ethniques.

Cette enquête représentative a été réalisée par GALLUP pour le compte de l'agence en 2008: 23.500 personnes appartenant à des minorités ethniques ou d'origine immigrée ont été interrogées. Le rapport sur les musulmans couvre 14 pays de l'UE (Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Allemagne, Finlande, France, Italie, Luxembourg, Malte, Slovénie, Espagne, Suède et Pays-Bas); 24% des musulmans interrogées sont nés dans le pays européen où ils résident et 52% d'entre eux y vivent depuis plus de dix ans. AP

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
24 juin 2008 2 24 /06 /juin /2008 09:02
En cette période de soldes, le gouvernement s'inspire de cette esprit et brade tout. Après l'éducation (vive les classes surchargées), les retraites (tous au boulot sauf PPDA), c'est au tour de la santé ave une réduction du pourcentage de remboursement des personnes atteintes de longues maladies (SIDA, Diabète, maladie cardio-vasculaire...).

C'est l'assurance maladie qui propose cette semaine son plan de rigueur de près de 2 milliards d'euros en 2009 comportant notamment une réforme de la prise en charge des maladies de longue durée, étant donné que le gouvernement a fixé à la branche maladie de la Sécu l'objectif ambitieux de revenir à l'équilibre en 2011.

Une lourde réduction des dépenses entre 2 et 3 milliards d'euros. La plus sensible touche notament aux conditions de prise en charge des patients en affections de longue durée (ALD), qui sont encore aujourd'hui remboursées à 100%. Certains d'entre eux ne seraient remboursés qu'à 35% au lieu de 100%.

Les autres mesures touchent l'hôpital, le médicament, les tarifs et les prescriptions. L'objectif est ramener le déficit de 4,1 milliards d'euros cette année à 2,8 milliards en 2009, et il semble que tous les moyens soient bons.



Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
2 mai 2008 5 02 /05 /mai /2008 23:48
  
 Un haut fonctionnaire du ministère de l'Immigration a été mis en cause par un vigile d'un hypermarché, qui a porté plainte pour injure raciste. En effet, Gautier Béranger sous-prefet de son état aurait proférer des injures, de surcroît à caractère raciste à l'homme de la sécurité qui s'avère être de couleur noire.
Pierre-Damien Kitenge, la victime présumée, n'a pas exclu pour sa part d'en appeler au président de la république pour faire valoir ses droits et a même exigé des excuses publiques.

    Selon Pierre-Damien Kitenge, il avait été appelé samedi 26 avril par un caissier du magasin Carrefour de Bercy 2, dans le Val-de-Marne, pour les vérifications d'usage d'un paiement par chèque effectué par Gautier Béranger.
C'est là que le client aurait réagi avec ces propos :

     "Qu'est-ce que c'est cette histoire, sale noir, vous n'avez pas à toucher mes papiers. Vous ne savez pas à qui vous avez à faire. Vous pouvez mettre une croix sur votre carrière. Retournez chez vous, je vais vous prouver qui je suis"

      M. Kitenge aurait répondu : "Monsieur, je ne sais pas qui vous êtes".
    M. Béranger aurait mis sa main dans la poche et sorti une carte de visite sur laquelle était marqué 'Directeur du cabinet, ministère de l'Intégration, identité nationale' en ajoutant : ''Vous allez voir Monsieur, vous allez vous trouver au chômage avec toute votre famille. Vous ignorez qui je suis, je suis un homme influent et je vais voir le directeur du magasin''.

    M. Béranger n'a seulement reconnu que le chef de sécurité du magasin avait pris connaissance de sa carte de visite sur laquelle étaient indiquées ses coordonnées au ministère, mais pas comment...

    M. Kitenge a décidé d'ébruiter l'affaire car selon lui en France : "...il n'y a pas une justice pour un Français de couleur noire et une justice pour un Français de couleur blanche".

       Sos Racisme et le MRAP demandent la tête du sous-prefet.

Merci,
La chroniqueuse

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
7 mars 2008 5 07 /03 /mars /2008 20:35
Deux femmes qui ont beaucoup de choses en commun. Elles sont d'origine maghrébine, incarnent une certaine réussite et font parties du gouvernement du président Sarkozy.

Sauf que l'une fait son shopping chez Dior et que l'autre met des baskets et des chouchous.

L'une est ministre, représente l'autorité et la justice et prône pour la tolérance zéro. Elle fait voter une loi qui instaure les peines-planchers qui à durcir les peines contre les récidivistes y  compris pour les mineurs, dès le deuxième passage devant le juge et dès les infractions passibles de trois ans de prison ou plus.

L'autre est presqu'un symbole, une voix familière qui s'est émanée de la banlieue pour en dénoncer ses côtés sombres. On n'adhère ou pas, elle est forte en bouche et s'est fait un nom toute seule.

L'une a été intronisée par Alain Chalandon, Jean Luc Lagardère, Jacque Attali, Simone Veil, et Nicholas Sarkozy...La suite est à venir...

L'autre est secrétaire d'État chargée de la politique de la Ville, se bat pour exister dans la sphère politique qui l'a accueillie, essaye de faire bonne figure au côté de Christine Boutin, est stigmatisée par le choix de ses mots.

L'une est parachutée dans le septième arrondissement de Paris où elle n'est pas acceptée à bras ouvert.

fadela.jpgL'autre présente enfin son plan banlieue qui, vous savez quoi, ne contient pas de propositions inédites malgré ses dires.
Un partenariat avec 38 chefs d'entreprises qui se sont engagés à recruter 22.000 employés stagiaires ou jeunes en formation issus des quartiers prioritaires.
La mise en oeuvre d'un contrat d'autonomie à destination des 45.000 jeunes des quartiers âgés de moins de 26 ans et qui bénéficieront d'un accompagnement pris en charge par l'Etat pour assurer leur accès au marché du travail.
Une aide pour les créateurs d'entreprises pour obtenir le chiffre de 20.000 entreprises dans les quartiers à long terme.
Les points de fragilité au niveau de l'enseignement et notamment de l'école primaire seront à l'honneur aussi, avec la mise en oeuvre de l'accompagnement éducatif qui sera opérationnel dès la rentrée prochaine dans 5.311 écoles primaires, classées en éducation prioritaires. Avec en plus une expérimentation originale, celle du ''busing'', le but étant de permettre à des élèves d'une cinquantaine de classes de CM1 et CM2, d'établissements caractérisés par un fort échec scolaire, de pouvoir aller dans d'autres écoles de la même ville afin d'améliorer le brassage et la mixité sociale.
Le premier ministre François Fillon tiendra un comité interministériel des villes et du développement social urbain dans les prochaines semaines, afin de demander, ministère par ministère, les crédits et les actions spécifiques qui seront orientées en direction du plan pour les banlieues.

rachida-dati.jpgL'une a réussi à obtenir la démission de son directeur de cabinet, Michel Dobkine, suivie de trois autres membres, est la meilleure amie de Cécilia ex-Sarkozy. Elle est présente dans pratiquement tous les déplacements de son ami de président à l'étranger.
Elle réforme la carte judiciaire avec la suppression et le transfert d'un grand nombre de tribunaux vers des sièges plus importants. Les tribunaux conservés, déjà fortement surchargés devront reprendre leurs affaires. Par contre, des «maisons de service public de la justice et du droit» devraient aussi être construites, notamment dans les banlieues: les ''citoyens'' y trouveront des services de conciliation, de médiation civile et pénale, de consultation juridique et un guichet unique du greffe.
le projet n'est pas définitif et la liste publiée des juridictions supprimées comprend actuellement 7 cours d'appel, 23 des 181 tribunaux de grande instance plus 176 des 473 tribunaux d'instance, plus 63 des 271 conseils des prudhommes, plus 69 des 191 tribunaux de commerce. Aucune nouvelle juridiction n'est créée, mais des audiences foraines sont prévues dans les anciens tribunaux des villes où des juridictions auront été supprimées.

A méditer...

Merci,
La Chroniqueuse

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
19 décembre 2007 3 19 /12 /décembre /2007 05:44
sarkozy.jpgC'est là que nous nous dirigeons depuis que c'est M. Sarkozy qui conduit les rênes!
Il faudrait être aveugle ou stupide pour ne pas se rendre compte de cela. Les Français ont placé le roi de la communication au pouvoir, et non pas le plus pragmatique des hommes politiques.

Certes l'homme a le chic pour les étiquettes, le "grenelle de l'environnement", la "grande conférence sociale", chaque intervention est présentée comme un acte courageux, une révolution politique et des moeurs mais au final on ne sait jamais le mot de la fin. On sait par contre que c'est lui qu'il l'aura. Nous avons clairement une politique de restriction de budget, mis à part quand l'image de l'homme à tout faire est érodée.

L'homme dit qu'il défend les droits de l'homme.  C'est faux.
Il dit qu'il n'y a pas de crise sociale en banlieue. C'est faux. (Sauf à Neuilly peut être...).
Autant dire tout de suite qu'il n'y a pas de crise du logement, de l'emploi, j'en passe et des meilleures!

Cependant là où il me fait sortir de mes gonds, c'est qu'à chaque fois que sa cote de popularité est en baisse, il s'arrange toujours pour faire de la pipolisation, peu importe le nom de ce concept et son orthographe!
Dites moi qu'est devenue la presse de ce pays?
Déjà que son divorce avait à peine ému dans les chaumières, voilà qu'il nous présente sa nouvelle petite amie et ce après le départ de Khadafi!
Après dix jours de polémiques pour la forme, vlan! plus rien... Quoi? Pardon? Le pouvoir d'achat? Le chômage?
Ce n'est pas grave puisqu'il est en train de devenir le libérateur d'Ingrid Bétancourt, ainsi il apparaîtra comme le père noël qui se tape un ex-top model star de la chanson, et tout ira bien dans le meilleur des mondes...

Qui? Jean-Paul Bolufer? Le directeur du cabinet de la ministre du logement profite allègrement d'un HLM alors qu'il n'en a pas le droit, quoi sa ligne de défense est stérile? C'est vrai que révéler cela alors que des tentes peinent à être installées dans Paris pour loger des SDFs et des mals logés, c'est faire du mauvais esprit...

Arrêtons, la France est beau pays, Grand et généreux. Tenez, après avoir dit en direct que les caisses de la France étaient vides, il annonce lundi que la France donnera 300 million de dollars d'aide aux Palestiniens à la conférence des donateurs.. Je ne dis pas qu'ils n'en ont pas besoin, je recherche la cohérence.
"la France versera 25 millions d'euros d'aide budgétaire dès demain (le 18/12) pour que, dès le début du mois de janvier, les Palestiniens puissent faire face aux besoins les plus criants"

C'est moi ou nous devenons la risée de l'Europe?

La Chroniqueuse
Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
1 décembre 2007 6 01 /12 /décembre /2007 09:21

 

 

 

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
15 juillet 2007 7 15 /07 /juillet /2007 09:34
Encensée par le président de la république lui-même, érigée comme modèle de réussite par les médias, Rachida Dati sait faire parler d'elle, de sa vie et de son mentor. Seulement voilà, les louanges raisonnent encore au loin alors que les premiers soupçons sur ses qualités de Garde des sceaux, commencent à émerger des profondeurs.
DOBKINE.Michel.jpgTout commence avec Michel Dobkine, fin Mai, il est nommé directeur de cabinet de la ministre de la Justice mais décide de démissionner le 6 juillet soit à peine un mois plus tard. Le cabinet du Garde des sceaux avait évoqué des raisons personnelles pour expliquer cette démission, tout comme l'intéressé. Cependant, plusieurs médias parlaient de divergences entre la ministre et son bras droit.
Un dirigeant de l'UMP interrogé en marge du conseil national du parti avait évoqué la personnalité de Michel Dobkine, jugée autoritaire.
M. Dobkine lui, s'était défendu en annoncant  son mariage, en effet, selon lui, ce serait la vraie raison de sa démission:
"Il y a un problème de disponibilité. J'ai pensé que je pouvais mener de front une vie personnelle à laquelle je suis très attaché et une vie publique qui nécessite d'être là à 100.000%".
M. Dobkine avait bien compris qu'il ne fallait pas froisser l'image du nouveau ministre de la justice :
"Rachida Dati veut aller très vite, très fort. C'est quelqu'un avec qui j'ai travaillé quelques semaines, ça s'est très très bien passé, il n'y a pas eu de souci" . Pas sûr qu'il soit très très convaincant...
Selon le Républicain Lorrain, les rapports entre Michel Dobkine et la Garde des sceaux s'étaient dégradés pendant les dernières semaines. "J'en ai assez de me faire insulter toute la journée", aurait dit Michel Dobkine à ses collaborateurs en annonçant son départ. Ce dernier a biensûr fermement démenti avoir tenu de tels propos.

Quelques jours plus tard à peine, voilà que trois autres magistrats demandent aussi à quitter le cabinet de Rachida Dati où ils occupaient notamment les postes de conseillers pour les questions pénales et pour les mineurs.
Ces départs interviennent alors même que le projet de loi instaurant des peines minimales pour les récidivistes et réformant l'excuse de minorité est en débat au Parlement et que le ministère vient de lancer la réforme très controversée de la carte judiciaire.
La stratégie pourtant ne change pas, Mme Dati reste sur ses positions et minimise les évènements.
rachi2.jpg"J'ai eu un directeur de cabinet, je m'en suis séparée. J'ai un nouveau directeur de cabinet, il organise le cabinet, c'est de sa responsabilité. Je ne vois pas où est le drame..."
"Il vaut mieux que ça change au début et que ça s'adapte. Qu'est-ce que vous vouliez que je fasse? Que je m'accommode et que je dise: ne faisons pas de vagues..."
La pseudo-franchise ou l'art de la communication, un procédé qui a déjà fait ses preuves...
Pour les syndicats, ces départs sont "révélateurs d'un certain malaise" au sein de la Chancellerie et seraient liés notamment à la méthode "assez autoritaire" de la Garde des Sceaux.
Trois jours après, on apprend que la Garde des sceaux se voit confrontée à un autre problème, un de ses frères doit comparaître devant la cour d'appel de Nancy dans une affaire de trafic de drogue.
Jamal Dati, avait déjà été condamné, il y a six ans à trois ans de prison dont 18 mois ferme pour un même délit. Il est toutefois étrange, qu'une telle information soit restée secrète pendant la campagne présidentielle. On se souvient notamment que Mme Royal n'avait pas été épargnée en ce qui concerne le passé de son frère.
La chancellerie réagit vite et bien :
"Ce ne sont pas des faits récents et ce dossier ne fait pas partie des dossiers particulièrement suivis par le ministère".
Rachida Dati  n'aurait plus de contact avec son frère qui est "un justiciable comme un autre".
"La ministre ne connaît pas le contenu de l'affaire et n'en a eu connaissance ni en première instance, ni en appel".

On apprend très vite ensuite, que Mme Dati a un autre frère, Omar Dati qui est aussi placé sous contrôle judiciaire depuis juin 2005. il avait été interpellé dans le cadre d'une enquête portant sur un trafic de cannabis dans la région chalonnaise.
Les faits dont il est soupçonné remontent aux années 2004 et 2005 et portent sur un trafic de drogue de "moyenne importance", évalué à plusieurs "centaines de grammes" de résine de cannabis.
Heureusement pour la ministre, le président de la république est à cent pour cent derrière elle, pourvu quand même que les histoires de ce genre cessent de se multiplier, ou il faudra qu'elle trouve un autre job, et quand on sait que c'est elle le soutien de famille...
J'avoue être un peu dure là, mais bon les médias nous avaient promis une héroïne alors qu'en vérité, elle est une politicienne comme les autres, des casseroles aux fesses...
Pour M. Sarkozy de toute façon ce qui compte, c'est qu'elle soit d'origine maghrébine et qu'elle ne soit pas Azouz Begag.

2164843060-nicolas-sarkozy-affiche-de-nouveau-son-soutien-a-rachida-dati-s.jpg "Rachida Dati a une obligation de réussite, parce que sa présence est un message adressé à tous les enfants de France. Par son mérite, par son effort, par son engagement, ça devient possible".

"Il faut qu'elle réussisse, car c'est un message à la France diverse, à la France multiple: le signe que chacun à sa chance"


Merci,
La chroniqueuse

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article