Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

La Chroniqueuse est ravie de vous accueillir sur ce blog, n'hésitez pas vous aussi à participer en laissant vos commentaires!!!

Je n'ai plus le temps d'écrire mais, je dépose des articles, en donnant leurs sources bien sûr, pour garder le fil d'une actualité riche malheureusement...

 

Musiques d'accompagnement :



Citation:

Le message de Gandhi, de Mandela, de Martin Luther King (...) C'est un message d'espoir dans la capacité des sociétés modernes à dépasser les conflits par une compréhension mutuelle et une patience vigilante

Stéphane Hessel



 
29 janvier 2006 7 29 /01 /janvier /2006 22:31

D'abord ce qu'il faut dire c'est que ce phénomène est loin d'être nouveau...

Les collèges et lycées sont de plus en plus en proie à ce genre d'histoires déplaisantes depuis plus d'une dizaine d'années. Les syndicats d'enseignants tirent l'alarme depuis longtemps. En vain.

Les médias exploitent donc encore le thème de l'insécurité à base de faits divers, on n'oublie pas les bonnes vieilles recettes d'audience. De plus, cela nourrit non seulement les peurs mais aussi les pseudos débats politiques, tout en favorisant ceux qui prônent pour la présence policière dans les établissements scolaires, et vous savez de qui je parle.

 On observe aussi que lorsque les professeurs font grève et souvent à cause de leurs conditions de travail qui ne cessent de se dégrader, les JTs sont les premiers à montrer les désagréments que cela engendre plutôt que de s'intéresser aux causes. On a vraiment affaire, dans ces moments là, à un type de discours qui sous-tends que les enseignants font encore et toujours grève sans raisons valables ce qui en plus dérange les pauvres parents qui se retrouvent avec leurs progénitures dans les bras. Ce qui est d'ailleurs l'une des raisons du succés croissant des établissements privés.

Biensûr l'histoire de ses malheureuses enseignantes qui ont été agressées recemment nous a tous fait froid dans le dos.

Mais qui a fait en sorte qu'il y ait moins d'adultes pour encadrer les élèves?

Qui a supprimé une vingtaine de millier de postes de surveillants pour les remplacer par une quinzaine de millier d'assistants d'éducation?

Les assistants d'éducation qui remplacent aussi les aide-éducateurs qui officiaient dans les écoles primaires, ce qui ne fait plus beaucoup de pions dans le second degré.

De plus le poste d'assistant d'éducation est beaucoup plus contraignant pour un étudiant, il doit travailler 21 heures par semaine en mi-temps. Ce qui est très handicapant pour quelqu'un qui veut avancer dans les études sans trop redoubler. Les surveillants, enfin ceux qui restent, travaillent 14 heures par semaine et pour le même prix.

Qui donc a bradé la sécurité des élèves et des professeurs?

A la belle époque, les pions surveillaient les couloirs pendant les cours, y en avait-il un pour empêcher ce fameux élève à problème de malmener l'enseignante qui était enceinte?

De cela les médias n'en parlent pas, aucune remise en cause de la politique instaurée par M. Ferry, M. Fillon et maintenant M. De Robien.

Moins de pions et plus d'uniformes.

Les élections approchent et tout est bon pour influencer les votes à travers nos craintes.

Merci,

La chroniqueuse

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Education
commenter cet article

commentaires