Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

La Chroniqueuse est ravie de vous accueillir sur ce blog, n'hésitez pas vous aussi à participer en laissant vos commentaires!!!

Je n'ai plus le temps d'écrire mais, je dépose des articles, en donnant leurs sources bien sûr, pour garder le fil d'une actualité riche malheureusement...

 

Musiques d'accompagnement :



Citation:

Le message de Gandhi, de Mandela, de Martin Luther King (...) C'est un message d'espoir dans la capacité des sociétés modernes à dépasser les conflits par une compréhension mutuelle et une patience vigilante

Stéphane Hessel



 
28 décembre 2005 3 28 /12 /décembre /2005 12:25

Lorsque j'ai entendu que le ministre de l'intérieur, connu de tous à présent, avait déclarer qu'il fallait fermé les zones d'éducation prioritaires, j'avoue avoir été surprise.  Heureusement il n'est pas ministre de l'éducation nationale.

Il ne juge que sur les apparences. Effectivement si on fait le bilan depuis leur création le décalage avec les autres établissements subsiste. Néanmoins je suis persuadée que cette mesure a beaucoup joué pour que cet écart ne s'élargisse davantage.

Il faut noter une chose importante, les ZEP ont besoin de beaucoup d'adultes pour l'encadrement. Les postes de surveillants disparaissent, il y a trois ans maintenant, le ministre de l'éducation nationale de l'époque avait décidé de les remplacer par des assistants d'éducation.

Il supprimait environ 20 000 postes de surveillants pour les remplacer par environ 16 000 AssEd comme on les appelle dans le milieu. Ils ont droit à plus d'heures de travail que les surveillants mais ils ont drot au même salaire.

Aucun successeur de M. Ferry n'est revenu dessus. On a créé d'autres postes à pigeons comme les assistants pédagogiques, par CDD de 6 mois renouvelables, et prochainement les emplois vie scolaire qui sont réservés aux Rmistes. Une pensée pour les étudiants qui doivent travailler pour financer leurs études ( allez chez MCDO!).

Ce qui me surprend aussi, car voyez-vous on en apprend tous les jours, c'est que tout le monde est d'accord pour dire que ce qui ferait améliorer les choses en ZEP, c'est qu'il y ait moins d'élèves dans les classes. L'idéal sans exagérer serait une quinzaine pas plus. Il y a déjà une limite officielle, elle est de 25 élèves par classe. Tout le monde est d'accord, cinq élèves de moins, c'est pas la révolution. Il faut par conséquent ouvrir plus de classes et donc embaucher plus de professeurs. Cela coûte trop cher dit le ministère.

Sauf que j'ai récemment découvert les TZRs. Ce sont des titulaires sans postes, des professeurs sans classe mais qui sont tout de même payés...pour rien! Ils ont eu leur CAPES, et ont fini leur année de formation. Il y en a de plus en plus, ils sont devenue une réserve pour les remplacements imprévus, d'où le désespoir des vacataires mais ça  c'est une autre histoire...

Des TZRs, il en y a de toute sorte, des professeurs de philosophie, d'anglais, d'allemand etc. Ils attendent un remplacement, à défaut d'avoir de vraies classes.Ils sont eux même très décus par ce qu'il leur arrive, car cette situation peut durer des années.

Alors voilà, nous avons d'un côté des élève qui ont besoin de professeurs, et de l'autre, des professeurs qui ont besoin d'élèves, pour faire leur métier.

Merci,

La chroniqueuse

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Education
commenter cet article

commentaires

DJ Jung 01/01/2006 10:50

Tous mes voeux pour 2006 à la Chroniqueuse anonyme !

DJ Jung 29/12/2005 09:09

C'est toute l'absurdité des politiques d'éducation de notre fier gouvernement qui est mise à nue dans cette histoire de ZEP.