Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

La Chroniqueuse est ravie de vous accueillir sur ce blog, n'hésitez pas vous aussi à participer en laissant vos commentaires!!!

Je n'ai plus le temps d'écrire mais, je dépose des articles, en donnant leurs sources bien sûr, pour garder le fil d'une actualité riche malheureusement...

 

Musiques d'accompagnement :



Citation:

Le message de Gandhi, de Mandela, de Martin Luther King (...) C'est un message d'espoir dans la capacité des sociétés modernes à dépasser les conflits par une compréhension mutuelle et une patience vigilante

Stéphane Hessel



 
15 juin 2006 4 15 /06 /juin /2006 19:14

Le maire de Montfermeil, M. Lemoine n'en fini pas de se faire remarquer, lors d'un entretien accordé au quotidien israélien Haaretz, il s'est complétement "laché" sur la question de l'immigration. Contrairement à M. Finkielkraut,  cet homme est un élu, un représentant de la république, ce n'est pourtant pas cela qu'il l'a empêché de rajouter de l'huile sur le feu.

Xavier Lemoine* :

"Ce sera eux ou nous. S'ils gagnent, on est morts. Moi je suis catholique, Français et fier de l'être, et je n'ai pas l'intention de vivre comme un dhimmi (un non-musulman bénéficiant d'un statut particulier dans les pays musulmans) dans mon propre pays. Nous sommes différents d'eux et ces gens ne représentent pas la France".

"Quand la France renie sa propre histoire et passe son temps à s'excuser de l'esclavage, de ses conquêtes et du colonialisme, faut-il s'étonner que les immigrés relèvent la tête, qu'ils s'en prennent à la France, et qu'ils ne la respectent pas?. Malheureusement, la France ne leur a pas demandé de changer. Elle les autorise à parler arabe, et à cultiver leur héritage, aux dépens de la culture française"

C'est effarant autant de propos outranciers, si c'est pas chasser sur les terres de M. Le Pen et M. De Villiers, je ne comprends pas... C'est purement et simplement de l'incitation au racisme, je suis particulièrement outrée...

"C'est un combat entre deux cultures."

"Il s'agit d'une guerre entre l'Islam et la culture occidentale. La France et toute l'Europe sont en danger. Si nous négligeons de prendre en considération l'étendue de la menace musulmane, nous sommes gravement en péril."

 Je remarque au passage que de plus en plus d'élus affiliés à l'UMP devraient envisager de changer de parti, M. Vanneste, M. Benisti, et ici M. Lemoine.

Je rappelle qu'il y a des musulmans en France depuis environ un demi-siècle, et que l'Islam est étrangement devenu une réelle problématique pour les politiciens de ce genre, à partir du moment où elle s'est révélée être  la deuxième religion de France. 

Merci,

La chroniqueuse

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
8 juin 2006 4 08 /06 /juin /2006 11:59

Ce serait donc vrai, le plus important des partis  de gauche de France aurait réussi à se mettre d'accord!

Voyons ce qu'ils nous proposent tous :

L'un des objectifs du PS, qui fait le plus rêver si j'ose dire, est l'augmentation du SMIC à 1500 euros. Un objectif que nous devons à M. Fabius, en se demandant si c'est réellement possible...

Autre mesure que je salue, la création d'un "bouclier logement", un plafonnement à 25% de la part du budget des ménages modestes consacrée au loyer. Ce n'est peut être pas suffisant mais c'est tout de même un début. Il y a en France une crise du logement qui dure et un gouvernement qui s'en moque.

Notons d'ailleurs le choix d'une plus grande sanction pour les communes ne respectant pas les obligations de mixité sociale avec le triplement des amendes prévues à cet effet. Là encore, j'avoue être plutôt d'accord.

Le PS prend aussi la décision d'être plus autoritaire en ce qui concerne la parité dans leur liste électorale.

Ce n'est pas tout, on peut également observer d'autres "promesses" électorales :

 "Le mariage et l'adoption seront ouverts au couple du même sexe", l'Espagne l'a fait, pourquoi pas nous...

Un service civique obligatoire de six mois pour toutes et tous, de 18 à 25 ans, accompagné d'une indemnité.

Un retour sur la question du cannabis, sachant que selon une étude récente, les jeunes Français en sont les plus grands consommateurs d'Europe. Le PS veut réfléchir sur la "pertinence d'une régulation publique". S'agit-il d'un appel du pied?

Le droit de vote pour les résidents étrangers aux municipales est remis en avant, il ne sera possible qu'après cinq ans d'acquittement des impôts en France. Un projet qui ne l'oublions pas, date de 1981...

Voilà pour le moment, le texte du projet entier sera normalement disponible à partir de cet après midi. J'attends de voir quelles seront les autres mesures sociales envisagées particulièrement en matière d'emploi pour les jeunes.

Merci,

La chroniqueuse

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
2 juin 2006 5 02 /06 /juin /2006 13:59

Portée par les sondages depuis plusieurs mois beaucoup de Français la voyait déjà en haut de l'affiche présidentielle. Seulement voilà, une fois que prend fin son charismatique silence, c'est la  Bérézina!

La candidate préférée des Français a annoncé ses idées en matière de lutte contre la délinquance, et c'est pour le moins déconcertant...

Un encadrement militaire des délinquants de plus de seize ans, une mise sous tutelle des allocations familiales, voilà une manière d'orienter les choses pas très orthodoxe pour une candidate PS.

Est-ce une stratégie préméditée pour ratisser à droite?

Je pense moi qu'elle veut s'imposer au sujet du grand thème électoral qui a fait défaut à M. Jospin, l'insécurité. Elle avance qu'elle sera ferme tout en développant la prévention. Je ne suis pas ségoliste mais je constate que ce thème est un de ceux qui préoccupent le plus les Français. Faut-il laisser cette thématique à M. Sarkozy, M. Le Pen et M. De Villiers?

Reste le risque de faire de l'insécurité un thème central de campagne comme en 2002, négligeant les autres problèmes de la France et surtout donnant encore et surtout plus de poid à l'idéologie politique de M. Le Pen dans ce pays.

En tout cas, sa décision est prise, elle veut batailler sur ce terrain. J'avoue avoir peur des conséquences de ce genre de prise de position. Il ne faut pas oublier qu'il est réellement temps pour que des solutions concrètes émergent en ce qui concerne l'égalité des chances au niveau de l'éducation et de la formation, ainsi qu'à l'accès à l'emploi.

Je regrette donc qu'elle n'ait pas saisi l'occasion de cette visite à Bondy pour parler de mesures dignes d'une socialiste pour pouvoir enfin changer les choses dans ces communes de banlieue.

Merci,

La chroniqueuse

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
31 mai 2006 3 31 /05 /mai /2006 19:51

De nouvelles violences ont eu lieu il y a quelques jours dans la banlieue parisienne, à Montfermeil près de Clichy-sous-bois, rappelant de mauvais souvenirs à beaucoup d'entre nous.

Plusieurs versions s'affrontent encore au sujet de cette affaire. Le problème c'est que l'on ne sait pas ce qui s'est réellement passé. Les journalistes français ont vraissemblablement du mal à arriver à une conclusion satisfaisante. Ce qui est clair, c'est que cette émeute visait le maire de la commune, celui-là même qui voulait faire en sorte, par le biais d'un arrêté, que les jeunes ne se regroupent pas en étant plus de trois.

Cependant, il s'avère que ce n'était pas la seule raison. Les évènements se seraient enchaînés à la suite d'une perquisition judiciaire qui se serait mal terminée. Dans cette version des faits, ce serait le comportement des policiers qui n'aurait pas été très "diplomate". Des témoins affirment qu'ils auraient baissé le pantalon de l'interpellé devant ses amis et sa mère pour l'humilier. Celle-ci se serait insurgée devant cet acte et a d'ailleurs fini par être arrêtée à son tour. C'est ce qui semble avoir été l'étincelle des échauffourées entre les jeunes et les policiers qui ont duré plusieurs jours.

Le résultat reste très décourageant en tout cas en ce qui concerne le contrôle de la violence dans les banlieues dont la responsabilité incombe à notre ministre de l'intérieur.

Celui-ci n'en démord pourtant pas au sujet de ces jeunes de banlieues lorsqu'il s'est adressé à ses hommes :

"Plus de 100 voyous vous ont pris à partie, cagoulés et armés".

"Face à une telle détermination, on ne peut nier l'évidence: il y avait préméditation".

Selon M. Sarkozy, ce n'est pas l'interpellation "très musclée" de la mère de famille, lors de la fameuse perquisition policière à la cité des Bosquets, qui serait à l'origine de ces affrontements. 

 "en luttant contre la délinquance, on a dérangé des voyous".

Il a une image assez systématique et pour le moins catégorique des banlieues :

"Ce serait facile d'avoir la paix, d'obtenir le calme dans les cités: il suffit de laisser les voyous vivre de leurs trafics".

"l'attitude de passivité adoptée par le passé" relève d'après lui de la  "lâcheté".

Lui qui est courageux, promet qu'il réussira lui et son armée de bleus à changer la donne :

"Je ne laisserai pas mettre la pagaille, nulle part sur le territoire de la République",

"vous devez continuer à lutter contre la délinquance, on va mettre le paquet",

"les Français demandent la sécurité, les voyous doivent être punis".

Il est biensûr revenu sur son idée d'abrogation de l'ordonnance de 1945 concernant les mineurs et leur statut juridique et a conclu de cette manière :

"Si tant se laissent aller à la violence, c'est qu'ils ont le sentiment de l'impunité, et l'impunité, c'est de la complicité"

En parlant d'impunité, il y en a une qui ne l'inquiète pas du tout mais qui continue de faire peur à beaucoup d'entre nous...

Merci,

La chroniqueuse

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
27 mai 2006 6 27 /05 /mai /2006 09:09

Le 27 septembre prochain sortira sur les écrans Indigènes, le film de Rachid Bouchareb. Il traitera la question de la participation des tirailleurs africains dans l'armée française durant la deuxième guerre mondiale. Un film annoncé depuis longtemps, présenté au festival de Cannes il y a deux jours, il ne nous reste plus qu'à patienter encore quelques mois... nous pauvres mortels!

Le sujet entraîne beaucoup de discussions dans de nombreux forums. Le devoir de mémoire est ce qui y est le plus évoqué au sujet de ce film. Un long métrage qui n'a donc pas encore été vu et qui fait déjà beaucoup parlé de lui.

 

Petit Florilège:

"J'espere que ce film sera,en plus d'être divertissant,éducatif parcequ'il rétablira simplement une vérité historique qui est souvent limite occultée.
Simplement,parcequ'à travers des histoires de personnages dans lesquelles on pourra se retrouver.
C'est aussi une occasion pour les acteurs et le réalisateur de s'affirmer.
Si l'équilibre du film est atteint entre artistique et opinion historique,ca peut donner un objet très interressant
."

"Ce qui me dérange, c'est que des pages connues de l'histoire française ne soit pas enseignée à l'école.
Qui sait que ces indigènes se trouvaient souvent même devant les blindés au front?
Pour la petit histoire, des tirailleurs Sénégalais ayant combattu pendant la guerre, sont rentrés dans leur pays, et ont fait grève pour recevoir leur paye en temps que soldat
Et bien le gouvernement français a demandé que l'ont fusille ces 250 tirailleurs Sénégalais qui avaient tous combattu pour notre liberté.
On est seulement en train de parler de l'esclavage, à quand le Mea Culpa du gouvernement français, à quand les excuses officielles?
Je pense que cela aiderait beaucoup à avancer, que notre histoire commune soit reconnue, ainsi que les erreurs faites par la france.
Je suis française pure souche, mais je ne supporte pas que l'on me mente même par ommission sur mon histoire.
A bon entendeur salut
."

"Moi j'ai quitté l'école française en 1993, et j'ai trouvé inadmissible que ce soient des potes Sénégalais qui m'apprennent cette page de mon histoire.
Etant de Nancy, de plus, tous les ans ou quasi on allait en voyage d'année à Verdun.
Pas une seule fois ne m'a été mentionnée cet épisode des tirailleurs.
Je voulais vous dire ceci : pour moi on n'est pas mieux que les US et leurs Indiens. Moi j'aimerais que nous exigions que ces pages obscures de notre histoire nous soient enseignées à l'école, et que des excuses soient faites publiquement: les anciens combattants seraient sans doute heureux de ce progrès, de ce pas de géant, dans l'histoire française
."

"Faut arrêter de raconter n'importe quoi hein, les troupes coloniales qui ont combattu en France on en parle dans les bouquins d'histoire, j'ai 20 ans et je m'en souviens...
Par contre c'est sûr qu'on peut pas faire 2 séances de 2h la dessus, alors on voit ca en diagonale c'est normal.
Si on se met a faire des leçons d'histoire spécifiquement sur ces regiments coloniaux, alors les Corses demanderont qu'on fasse un chapitre sur les regiments corses, les bretons sur les regiments bretons, les parisiens sur les regiments parisiens, on en sortirait plus !
D'ailleurs je ne suis pas d'accord non plus sur le fait que ces soldats n'étaient pas reconnus, le régiment le plus décoré de France c'est le RICM(Régiment d'infanterie coloniale du Maroc)

Si la France se foutaient de ces soldats, ils n'auraient jamais été autant médaillés....
Un dicton militaire reconnaissant la valeurs des soldats du Maghreb : " Les Tunisiens sont des femmes, les Algériens des Hommes et les Marocains des Dieux
"

 

Voilà quelques interventions intéressantes, ce film aura au moins instauré le dialogue à propos de l'Histoire de notre France.

Vous pouvez retrouver le forum officiel à cette adresse :

http://www.allocine.fr/communaute/forum/forum.html?cforumliste=3&cfilm=58934

Merci,

La chroniqueuse

 

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
21 mai 2006 7 21 /05 /mai /2006 20:33

Jour-J

Le grand jour est arrivé, les Français attendent avec angoisse le résultat des élections présidentielles de 2007. Toutes les chaînes de télévision sont mobilisées et transmettent les dernières tendances données par les sondages. La France retient son souffle, ses citoyens tentent malgré eux d'effacer le douloureux souvenir du 21 avril 2002. Beaucoup d'entre eux espèrent avoir mis hors jeu le représentant de l'extrême droite une bonne fois pour toute. Celui-là avait terrassé Lionel Jospin, le candidat du parti socialiste. La suite ils la connaissent, ils l'ont vécu, M. Chirac réélu avec 82 % des voix, et la naissance de plusieurs gouvernements UMP qui se sont succédées en généralisant la politique du pire.

Soudain, les journalistes s'affolent, ils ont enfin les dernières nouvelles du dépouillement. Deux visages apparaissent progressivement sur les écrans de télévision. 

L'horreur se dessine sur des milliers de visages, le résultat final tombe, les téléspectateurs n'en croient pas leurs yeux. M. Le Pen et M. Sarkozy arrivent tous les deux au second tour. La gauche apparaît comme bel et bien morte.  

Au siège de l'UMP, les militants explosent de joie scandant le nom de leur leader. Ils attendent avec impatience un signe, un mot de la part de celui qui leur a promis une France nouvelle, celle d'après. Des rumeurs étranges circulent, il ne serait pas présent, il se serait expressemment déplacé pour rejoindre son dernier rival. Les partisans les plus fervents n'y croient pas une seule seconde, ils attendent de pieds fermes leur idole.

Au siège du Front National, J.M Le Pen lève les bras au ciel et se met à chanter la Marseillaise avec une vive énergie qui surprend la foule. Elle reprend cependant en coeur, brandissant avec orgueil le fameux drapeau tricolor. Elle aussi attend un discours mais là encore contre toute attente, leur chef agit étrangement. Il tourne brusquement les talons et quitte la scène. Marine, sa fille, prend le relai pour apaiser les partisans indignés.

Des journalistes décident de se mettre à la poursuite de ces deux vainqueurs qui jouent la carte du mystère le jour où tout le pays a les yeux rivés sur eux. Les gens finissent par apprendre que les deux hommes politiques ont pris la décision de se réunir pour faire le point sur la situation. On apprend aussi que cette rencontre se fait sur la demande de l'ancien ministre de l'intérieur.

Les Français sont interloqués, pourquoi un futur gagnant des élections présidentielles prendrait la peine de faire le point sur quoi que ce soit avec son opposant?

Le candidat Sarkozy a pourtant bien une idée en tête, le nombre des voix de Jean Marie Le Pen n'a jamais été aussi important, la France d'après devra donc compter avec lui. Il avait déjà fait des petits gestes vers le mouvement extrême, autant aller jusqu'au bout.

Les deux hommes parviennent à se réunir dans un restaurant de Paris en toute discrétion. Ils discutent à propos de l'avenir de la France. L'un se félicite d'avoir réussi à faire règner  la peur dans le coeur du Français moyen. La peur de perdre son emploi à cause de l'étranger, la peur que l'enfant de l'étranger ne raquette son enfant, la peur de voir sa fille épouser un étranger, etc.

L'autre est très fier d'avoir réussi à développer une armée policière munie des dernières innovations du moment en matière d'armes et surtout d'une loyauté à toute épreuve à son égard.

Les deux hommes voient clair à présent : Autant s'unir...

A suivre...

 

 

 

 

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
19 mai 2006 5 19 /05 /mai /2006 17:07
Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
17 mai 2006 3 17 /05 /mai /2006 10:21

 Zinédine Zidane

 

 

 


 

 


 


 

 


 


 


 


Rachida Brakni

 

 

 


 


 



 


 

 

 Maïmouna Gueye

 

 

 


 


 


 


 


 

Abdelatif Benazzi

 

 

 

 

 


 



 


 

 Gad El Maleh

 

 

 


 


 


 


 

 

 

 

 

 

 Mohamed Dia

 

 

 

 

 


 



 


 


 Fellag

 

 

 


 


 


 

 

 

 
Voilà, que de gens talentueux qui participent au rayonnement de notre pays, et il n'y en a d'autres. Notre ministre de l'intérieur ne veut pas admettre que choisir notre immigration c'est aussi renoncer à nous enrichir...

Ce qui m'attriste d'autant plus c'est que beaucoup d'autres personnes partagent ses idées. Les immigrés à force d'être stigmatisés dans les média et par les politiciens, sont aujourd'hui considérés comme les boulets de la France. C'est non seulement facile, mais puéril...

Merci,

La chroniqueuse

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
10 mai 2006 3 10 /05 /mai /2006 10:58

Aujourd'hui 10 mai, jour de la commémoration de la fin de l'esclavage et de la traite négrière en France et une reconnaissance de l'esclavage en tant que crime contre l'humanité. Souvenons-nous.


 

 

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
8 mai 2006 1 08 /05 /mai /2006 16:49

Il est temps que M. Chirac nous fasse l'honneur de démissionner. Par qui sommes-nous gouvernés? On ne sait plus trop...

L'affaire clearstream qui suit la débacle du CPE a fait de notre premier ministre M. De Villepin la risée des hommes politiques en France, et ailleurs. Ce qui donne plus de poid encore au numéro deux M. Sarkozy, l'une des malheureuses victimes de cette sordide affaire. Il serait apparemment  pressenti pour être notre nouveau premier ministre d'ici la fin de la semaine.Cela reste à confirmer.

Le seul qui puisse changer tout cela reste malgré tout le président de la république. Il incarne depuis ces dernières années la force de l'inertie. Il s'accroche à son poste pour je ne sait quelle raison. La France a beau être au coeur d'une tourmente médiatico-politique, rien n'y fait, il reste, M. De Villepin, lui, résiste tant bien que mal, M. Sarkozy se frotte les mains. Il n'est sans doute pas le seul.

Pendant ce temps, Ségolène Royal en profite pour dire que son projet sera socialiste et que Tony Blair a commis une erreur en voulant faire le mandat de trop. Ce qui est rassurant quelque part, car au moins elle n'hésite pas à essayer de tirer, elle aussi, son épingle du jeu, peut être de manière trop indirecte tout de même...

 

 On en vient à se poser cette question : Faut-il souhaiter que M. Sarkozy soit notre prochain premier ministre? Le fait est que les premiers ministres finissent tous par être impopulaires durant leur mandat à Matignon. Si cela ruinait ses chances d'être président un jour ce ne serait donc pas si mal finalement. Cela dépendra du prix qu'il faudra payer ceci dit... Doit-on lui accorder plus de pouvoir et par la même occasion lui donner de plus grandes opportunités d'action?

L'autre thème récurrent de l'actualité politique en France reste l'immigration. Il y a donc une volonté persistante pour que celui-ci reste au coeur des débats du moment risquant de devenir comme celui de l'insécurité qui s'est révélé très nuisible à la démocratie. Souvenez-vous en 2002.

Pendant ce temps le chômage est toujours aussi important en France, mais avec tout cela difficile de s'en rendre vraiment  compte. Les média restent au service du gouvernement et illustrent quotidiennement ses idées, on a d'ailleurs pu voir récemment un reportage sur TF1 faisant l'apologie de la flexibilité en Angleterre. Le fil conducteur étant "pourquoi pas nous?"

Voilà, un article pour vous rappeler que la vérité est parfois ailleurs que dans la petite lucarne.

Merci,

La chroniqueuse

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article