Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

La Chroniqueuse est ravie de vous accueillir sur ce blog, n'hésitez pas vous aussi à participer en laissant vos commentaires!!!

Je n'ai plus le temps d'écrire mais, je dépose des articles, en donnant leurs sources bien sûr, pour garder le fil d'une actualité riche malheureusement...

 

Musiques d'accompagnement :



Citation:

Le message de Gandhi, de Mandela, de Martin Luther King (...) C'est un message d'espoir dans la capacité des sociétés modernes à dépasser les conflits par une compréhension mutuelle et une patience vigilante

Stéphane Hessel



 
24 juillet 2006 1 24 /07 /juillet /2006 00:17

Cette date devrait vous rappeler un évènement particulier. Ce jour-là, ce qui serait sans doute rester un lugubre fait divers a été le déclencheur d'une crise nationale qui a fait couler beaucoup d'encre par la suite. Revenons donc sur "l'incident" du transformateur EDF de Clichy-sous-Bois qui déclencha les émeutes de l'automne dernier.

Le seul survivant de ce drame, Muhittin Altun,  a décidé de porter plainte contre les policiers qui l'avaient pris en charge à ce moment-là. En effet, il s'avère que jeune homme avait été longuement interrogé sur son lit d'hôpital, 18 heures seulement après son électrocution, alors qu'il était brûlé au deuxième degré, on peut se demander s'il était en état de subir un interrogatoire?

L'autre problème c'est que «la tonalité de l'interrogatoire n'était pas celle que l'on attend du recueil de témoignage d'une victime», mais relevait plutôt de l'interrogatoire d'un délinquant.

Les réquisitions présentées donnaient 21 ans au jeune homme alors qu'il était mineur. Et son interrogatoire s'est déroulé sans la présence de ses parents.

Les policiers auraient parlé d'affrontements entre bandes rivales pour convaincre les médecins.

Il s'agit donc ici de mise en danger délibérée de la vie d'autrui et usage de faux.

Un rapport de la Commission de déontologie, qui a été rendu public mardi 18 juillet, a dénoncé un "manquement à la déontologie" de la police lors de l'interrogatoire du jeune électrocuté à Clicy-sous-Bois.

Dans ce rapport la CNDS demande au ministre de l'Intérieur "de rappeler solennellement aux fonctionnaires de police et notamment aux officiers de police judiciaire (OPJ) le respect des dispositions en faveur des mineurs" et adresse cet avis au ministre de la Santé pour information

Cela me rappelle que M. Sarkozy milite activement pour que soit abrogée l'ordonnance de 1945 concernant les dispositions légales envers les mineurs.

Notez aussi que notre fameux ministre ne s'est pas encore exprimé sur ces dernières révélations au sujet des évènements de l'automne 2005. Lui qui aime ramener sa fraise d'habitude...

Merci,

La chroniqueuse

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
22 juillet 2006 6 22 /07 /juillet /2006 11:45

Nous sommes en juillet et la plupart des citoyens de ce pays se dore la pillule au soleil, normal après une année assez difficile et une non moins rude coupe du monde. Seulement voilà, il y a toujours des hommes politiques peu scrupuleux pour tenter de profiter de la situation.

Vous vous souvenez de M. Vanneste?

Le fameux député UMP qui fut condamné par le tribunal correctionnel de Lilles pour injures homophobes et qui attend toujours d'être expulsé du parti par M. Sarkozy.

Ce député a décidé de faire une  proposition de loi assez déplacée je dois dire.

Celle-ci a été déposée à l'Assemblée nationale le 6 juillet, et vise à modifier "certaines dispositions introduites par la loi portant création de la Halde". Vous devinez lesquelles?

Pour ce député et professeur de philosophie, il  "doit être possible dans le cadre d'un débat démocratique respectueux des croyances religieuses" qu'un "chrétien, un juif et un musulman puissent faire valoir l'infériorité morale des comportements homosexuels par rapport à ceux qui fondent le mariage entre un homme et une femme".

Il remet ça en somme...

"Il est, en effet, légitime que ceux qui se réclament de la Bible puissent adhérer au principe énoncé dans le Lévitique: "Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C'est une abomination"", poursuit la proposition de loi.

M. Vanneste ne comprend-t-il donc pas que la France est un pays laïque? A moins que ce message récurrent ne concerne finalement que les musulmans?

Je suis profondément choquée qu'il puisse tenir ces propos en tant que député mais aussi qu'il utilise l'argument religieux  pour faire une loi l'y autorisant.

L'obstination de M. Sarkozy de vouloir garder un tel homme dans ses rangs nous montre bien qu'au fond il partage son opinion. A noter donc, que la "France d'après" ne va pas être une ère faste dans l'évolution des moeurs. Si M. Sarkozy devient malencontreusement président de la république, les revendications des citoyens homosexuels risquent de ne pas être entendues de si tôt.

 

Merci,

La chroniqueuse.

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
21 juillet 2006 5 21 /07 /juillet /2006 16:32

Voici un groupe de Rap que j'ai découvert récemment : La Caution. J'aime ce morceau, je le trouve bien entraînant, ça change de Shakira...

 


La Caution - Thé à la menthe
Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Arts
commenter cet article
7 juillet 2006 5 07 /07 /juillet /2006 10:16

Mais qu'est ce que c'est que ce concept étrange ?

A la Une

C'est la ligne conductrice des idées de M. Sarkozy, en tout cas c'est lui qui le dit. Fier, il se dit même prêt à affronter une partie du clan UMP qui voudrait du libéral tout court.

Notre courageux ministre de l'intérieur veut  résister et tente de nous faire croire à tous que le social n'est pas une chose qui le rebute.

Dans un monde politique où les différences gauche/droite se font de plus en plus rares, force est de croire que M. Sarkozy veut nous refaire le coup de la "fracture sociale", et qui sait peut être en mangeant des pommes ?

"Je ne suis ni Mme Thatcher ni M. Reagan", juste pire en fait...

"Je ne me demande pas tous les matins si je vais faire plaisir aux libéraux, aux souverainistes ou aux centristes. Je parle aux Français, à tous les Français!".

"La valeur du travail sera au coeur de notre projet...quand on a envie de travailler le dimanche, il n'y a aucune raison qu'on vous l'interdise".

Voilà une mesure populaire, il faut que tous les Français qui veulent travailler le dimanche et je pense qu'ils sont nombreux, puisse le faire. Bon, ça va, on reste loin des idées du front populaire dont il avait dit qu'il était plus proche aujourd'hui que le PS...

Souvenez-vous nous avons "Une gauche qui n'a plus rien à voir avec celle de Jaurès et de Blum qui connaissait la valeur du travail".

"Aujourd'hui, on décourage le travail supplémentaire, je veux le décupler" avait-il dit ce même jour, étrange quand on sait que le front populaire avait réduit aussi le temps de travail à son époque...

Voilà donc que notre ministre veut nous faire passer des idées libérales de droite traditionnelles pour des réformes sociales nécessaires pour améliorer notre niveau de vie...

Restons vigilant, et n'oublions pas que la vie politique ne s'arrête pas pendant la coupe du monde.

Je suis heureuse des performances de notre belle équipe mais le monde ne s'arrête pas de tourner pendant ce temps.

Merci,

La chroniqueuse

 

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
3 juillet 2006 1 03 /07 /juillet /2006 09:06

Un évènement sympathique se tiendra ce soir au Zénith de Paris, il s'appelle "Rire contre le racisme". Plusieurs comiques se pêtent au jeu pour faire passer le message du vivre ensemble à la demande d'SOS Racisme et de l'Union des étudiants juifs de France.

Les artistes ont tenté de faire rire le public lors de cette soirée avec des sketchs abordant le thème du racisme.

Il y aura :

Anne Roumanoff, Mouss Diouf, Michel Boujenah et Florence Foresti, Bruno Salomone, Cartouche, Cyril Hanouna, Booder, Smaïn, Rachida Khalil, Raphaël Mezrahi, Mamane et le groupe de "stand-up" l'As du rire, le maître cérémonie est Ariel Wizman et le groupe de rap 113 s'occuperont de la clôture.

Il est intéressant de noter certaines impressions de ces artistes sur la difficulté de cet exercice ainsi que sur sa vacuité potentielle.

"il est de plus en plus difficile de faire un sketch traitant du racisme".

"une cristallisation autour de ce thème devenu 'politiquement incorrect"'. Anne Roumanoff

Mais elle ajoute une chose qui, pour moi, est essentiel :

"même s'il est un peu naïf de croire qu'un spectacle éradiquera le racisme, ne rien faire, c'est bien pire".

Il s'agit donc ici de faire un travail de reflexion et de remise en question par rapport au principe d'égalité et aux préjugés que nous portons tous en nous.

D'autres initiatives de ce genre existent, notamment dans la chanson et dans le sport.

 Marc Lavoine associé à l'équipe de France de football s'est vu charger de faire appel à une pléïade d'interprètes pour reprendre le titre de Charle Trenet "Douce France". Cette chanson avait d'ailleurs été reprise il y a quelques années par le groupe Carte de séjour dont le chanteur était Rachid Taha.

 Les fonds serviront à promouvoir l'insertion professionnelle des jeunes de banlieue.

Les artistes et sportifs, "Les enfants du pays" :

Admiral T, Akhenaton,Aladji Ba, Alibi Montana, Allen Parnell, Amine, Assia El Hannouni, Ben Ricour, Bruno Maman, Cali, Calogero, Cédric Ido, Chantal, Chimène Badi, Christian Karembeu, Christine Arron, Clarika, Dani, Elie Semoun, Elisa Tovati, Emma Javaux, Emmanuel Coindre, Enrico Macias, Eugène Chaplin, Fellag, Florent Pagny, Francis Cabrel, Franck Bouroullec, Franck Dubosc,...

 ..., Franck Ribéry, Fred, Frédéric Diefenthal, Gérard Darmon, Jacky Ido, Jean-Alain Boumsong, Jean-Jacques Goldman, Jean-Louis Aubert, Julien Clerc, Khaled, Ladji Doucouré, Laure Manaudou, Mahyar Monshipour, Malamine Kone, Marc Lavoine, Michèle Laroque, Nâdiya, Omar, Pascal Gentil, Pascal Obispo, Patrick Bruel, Patrick Timsit, Rachid Taha, Ralph Amoussou, Raymond Domenech, Sabrina Ouazani, Samantha, Sanseverino, Sara Forestier, Souad Massi, Taïg Khris, Tcheky Karyo, Titoff, Wallen, William Nadylan, Yannick Noah, Yvan Le Bolloc'h, Zazie, Zenzila, Zoé Félix.

Voilà,

Merci,

La chroniqueuse



 

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
27 juin 2006 2 27 /06 /juin /2006 16:24

La liberté de la presse est en danger, beaucoup de médias se sont prosternés devant le ministre de l'intérieur, et cela doit prêter à réfléchir.

Dans le journal Libération, un bilan a été fait sur les actions de M. Sarkozy qui censure à tout va tout ce qui peut nuire à son image de présidentiable.

Il n'est que ministre et son pouvoir est déjà grand, trop grand. Imaginez donc ce dont il sera capable en tant que président.

Tout le monde connait l'histoire de la destitution du patron du magazine Paris-Match, Alain Genestar qui avait autorisé la révélation selon laquelle Mme sarkozy avait quitté son ministre pour un autre.

M. Sarkozy ne s'est hélas pas contenté de vouloir protéger sa vie privée. Il a usé et abusé de son influence pour nous flouer. Les chaînes de télévision vont jusqu'à s'autocensurer pour ne pas subir le courroux de leur seigneur et maître. Mme Chabot et M. Namias font tout ce qui est leur pouvoir pour ne pas le contrarier.

Un exemple :

" Le 8 novembre, dans Nous ne sommes pas des anges (Canal +), la représentante d'une association souligne la responsabilité de Sarkozy dans les émeutes en banlieues et fait le parallèle entre le couvre-feu de Villepin et celui de Papon en octobre 1961. Emoi à la direction de Canal +, qui exige «un autre point de vue». Ce sera, deux jours plus tard, celui d'un maire UMP... Officiellement, Nicolas Sarkozy n'est pas intervenu. Juste, il a fait demander la cassette au service de presse... "

La liste est longue, le contrôle de l'image est une arme et celle-ci a été acquise, on ne sait comment, par un homme politique qui fait parti du gouvernement. Ceci est une véritable menace envers la démocratie et les valeurs de la république.

Il faut donc rester vigilant. Heureusement, il reste des personnes pour dénoncer tout cela, et internet...en tout cas pour l'instant.

La liberté de la presse va de paire avec notre liberté de connaître la vérité.

Merci,

La chroniqueuse

Lien :

http://www.liberation.fr/page.php?Article=393503

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
27 juin 2006 2 27 /06 /juin /2006 10:38

Hier soir, le président de la république s'est exprimée face à Arlette Chabot sur France 2. Pourquoi? Je ne le sais vraiment pas, il maintient sa confiance en M. De Villepin, assure que la France ne va pas si mal que ça du point de vue économique, bref, il a juste voulu nous dire qu'il était encore là. C'est tout.

Je pense que cet homme ne vit pas en France. L'élysée doit être un palais féerique ou rien de grave ne peut atteindre ses habitants. Bref, les Français ont le moral dans les chaussettes pour un tas de raisons mais lui profite des ses derniers mois de privilèges et ne veut rien entendre. Mais alors rien du tout!

"Je ne vois pas pourquoi aujourd'hui je changerais un gouvernement qui a parfaitement rempli son contrat".

Quel est ce contrat ? Faire baisser le chômage ?

Oui ce gouvernement l'a fait, c'est un fait. Sauf que le nombre de RMIstes a augmenté par la même occasion.

Les jeunes sont dirigés malgré eux vers les emplois précaires, et ce gouvernement a tenté d'officialiser cet état des choses, avec souvenez-vous le succès immodéré du CPE.

"Pourquoi voulez-vous que je change, sous prétexte de cette ébullition médiatique et politique, un gouvernement qui, dans tous les domaines, peut estimer qu'il a rempli son contrat conformément à la feuille de route que je lui ai donnée?"

C'est tout de même facile de se contenter de dire que tout va bien sans entrer dans le détail. Le mécontentement des Français est réel, ce n'est guère une chimère comme tente de nous le faire croire cet homme, pour qui, au fond, tout va bien.

 Ce mécontentement émerge de leur vie quotidienne, de leur baisse du pouvoir d'achat suite à une inflation que le gouvernement a feint d'ignorer le plus longtemps possible. De la crise du logement qui engraisse des propriétaires mais qui force des employés de la mairie de Paris gagnant le SMIC a dormir dehors.

Le plus drôle c'est que cet homme avait promis aux Français de tout faire pour réduire la "fracture sociale", cependant sa feuille de route, ne l'oublions pas, a aussi contribué à réduire les impôts pour une partie de la population qui ne connait certes pas la précarité.

Vivement 2007, donc.

Merci,

La chroniqueuse

 

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
22 juin 2006 4 22 /06 /juin /2006 11:10

Un raciste est quelqu'un qui se trompe de colère

Hier, j'apprends que dans la jolie ville de Nantes une petite vieille dame de Châteaubriand, s'est vue menacée de trois mille euros d'amende dont mille avec sursis ainsi que l'obligation de suivre un stage de citoyenneté pour "discrimination à l'embauche en raison d'une appartenance ethnique ou raciale". La décision sera prise le 17 juillet. Je résume donc l'affaire :

Huguette Rivaud, gérante d'un salon de coiffure a refusé d'embaucher Clairmise Valton, une jeune femme  titulaire d'un CAP coiffure parce qu'elle était noire. La victime a heureusement réussi à se faire entendre par l'ANPE qui prévient l'Inspection du travail et retire l'offre d'emploi de Mme Rivaud. Celle-ci se défend simplement en disant qu'elle voulait quelqu'un de proche de sa clientèle, une personne de couleur blanche.

Je ne m'attarde pas plus sur cette banale affaire de discrimination, car une chose m'intrigue surtout, c'est le stage de citoyenneté qui pend au nez de cette brave dame. Qu'est ce que c'est?

Je me pécipite sur Wikipédia, histoire de me faire une idée et voilà ce que je trouve :

« Lorsqu'un délit est puni d'une peine d'emprisonnement, la juridiction peut, à la place de l'emprisonnement, prescrire que le condamné devra accomplir un stage de citoyenneté, dont les modalités, la durée et le contenu sont fixés par décret en Conseil d'État, et qui a pour objet de lui rappeler les valeurs républicaines de tolérance et de respect de la dignité humaine sur lesquelles est fondée la société. La juridiction précise si ce stage, dont le coût ne peut excéder celui des amendes contraventionnelles de la troisième classe, doit être effectué aux frais du condamné. »

Mme Rivaud va donc sûrement avoir un cours obligatoire et spécifique  à propos des valeurs républicaines de tolérance et de respect. Je ne sais pas quoi penser de ce genre de recours, est ce que cela sera réellement utile? N'est-il pas trop tard?

Mme Rivaud va-t-elle prendre conscience de la gravité de son "opinion"?

Elle est une citoyenne française ordinaire et n'a apparemment pas manifesté de remords. Dans sa déposition elle se justifie simplement comme ceci :

"Je recherchais une employée de couleur blanche parce que cela correspond mieux à mon type de clientèle"

"je me sens mieux avec des gens de ma couleur".

Comment le stage de citoyenneté va-t-il pouvoir faire émerger une conscience à cette dame par rapport à son acte?

J'ai hélas bien peur qu'une personne de ce genre ne retienne que le côté hors-la-loi de ses agissements et non le côté immoral. La prochaine fois, elle sera plus prudente, elle assurera ses arrières comme le font si bien tant d'autres.

Merci,

La chroniqueuse

Source :

http://permanent.nouvelobs.com/societe/20060622.OBS2685.html

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
20 juin 2006 2 20 /06 /juin /2006 10:07

Depuis quelques jours et sans doute avec l'actualité de la Gaypride, certains politiques n'hésitent pas à vouloir séduire cette partie de l' électorat. Le parti de l'UMP a bien sûr du mal à se positionner, il aimerait pouvoir avoir les voix de la communauté gay sans pour autant promettre d'assurer le droit de se marier comme tout le monde, encore moins le droit d'être parent comme tout le monde.  

"L'UMP est aujourd'hui majoritairement en faveur d'un père, une mère, un enfant" a déclaré Valérie Pécresse, la porte-parole du mouvement.

"il n'y a pas encore de prise de position officielle de l'UMP dans son ensemble"

Toutefois nous savons que certains parlementaires sont contre, comme M. Vanneste par exemple, député UMP qui a été reconnu coupable d'injures et diffamation publique à la suite de propos homophobes par le tribunal correctionnel de Lille. M. Sarkozy, le chef de l'UMP, ne l'a toujours pas exclu malgré ses récidives et sa condamnation.

Pour le parti de la droite, cela s'annonce donc difficile, Mme Pécresse qui était contre au départ, et qui est devenue pour ensuite, assure même qu'un char UMP sera là lors de la Gaypride. Elle a ceci dit bien du mal à valoriser son parti sur ce coup là.

 "nous ne serons pas pris en défaut de réflexion et de débat" a-t-elle dit, sauf que le PS a dépassé cette phase et a inclu le mariage gay et l'homoparentalité dans son fameux projet.

Photo Michel Gangné (AFP)

Attention, en ce qui me concerne c'est un droit que la gauche aurait dû défendre depuis bien longtemps. J'ai envie de dire "c'est pas trop tôt!". Je ne me souviens pas non plus avoir vu beaucoup de membres PS défendre la position de M. Mamère, le maire de Bègles qui avait "osé" unir deux hommes en s'appuyant sur le droit constitutionnel. Ce mariage avait très vite été annulé.

 A présent, le parti socialiste a donc enfin tranché. Mme Royal décide même de donner une interview au magazine Têtu, où elle prône l'égalité de droits pour toutes et pour tous!

Un appel du pied très discret!

"Si je suis en situation, des avancées se feront, c'est sûr".

 Sauf que là, apparemment, il y a eu un revirement, ce n'est pas tout à fait le discours qu'elle tenait il y a deux ans...

Bon, après tout, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, même si le fait que les élections approchent a sans doute fortement influencé la candidate préférée des Français.

Les présidentielles, par conséquent, ne se feront donc pas sans aborder l'égalité de droit au mariage et à la parentalité pour tous les citoyens de ce pays.

N'en déplaisent à certains...

Merci,

La chroniqueuse

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
19 juin 2006 1 19 /06 /juin /2006 09:16

Cela fait vingt ans que Coluche est mort. Triste jour pour la France que le 19 juin 1986, une grande figure nous a quitté et a laissé comme un vide dans le monde de l'humour, de la politique et des médias. je n'avais que huit ans et je ne comprenais pas toujours ses histoires mais son air de clown suffisait à me faire sourire.

Voici un de ses sketchs, bonne lecture :

Le C.R.S Arabe

- "Monsieur, que pensez-vous du racisme?

- Oh ben, moi, vous savez, je m'en fous hein, du moment qu'on vient pas m'emmerder chez moi!

- Monsieur, s'il vous plaît. Si votre sœur parlait d'épouser un Portugais, que diriez-vous?

- Ah ben, ma sœur, elle fait ce qu'elle veut, ma sœur. Je m'en fous, de toute façon j'y cause plus depuis qu'elle sort avec un noir.

- Monsieur, que pensez-vous du racisme?

- (accent noir) Écoutez! Laissez-moi touanquille, je ne peux fai'e aucune déclaouation à l'heu'e actuelle. 

Ben dis donc! Tu vas pas nous emmerder mon p'tit pote, hein! Parce que moi, je viens ici tous les soirs avec les copains dans le bistrot! Tu vas pas nous emmerder, non! Sans blaague! Merde!

Alors, Monsieur, parce qu'on est là qu'on rigole y croit qu'on s'fout d'sa gueule!

Alors y prend mon verre, y m'le fout dans la gueule! Sans blaague! Merde!

Ouais! Ben justement! T'as intérêt à écouter c'que les mecs y disent si après tu dis que c'est moi qui dis c'que les mecs y disent! Sans blaague! Merde!

Alors, parce que Monsieur on est là qu'on rigole, y croit qu'on s'fout d'sa gueule, y prend mon verre, y m'le fout dans la gueule! Un costard tout neuf!  Merde!

Ouais! Ben t'as d'la veine que j'suis pas nerveux, mon p'tit pote! Parce que j'ai des copains

-Tu aurais craché la moitié d'ça à la gueule, y t'auraient déjà sauté à la gueule! Hein? Sans blaague! Merde!

Ouais, ben justement! Tu les déboucheras tes oreilles!

Passe que c'est pas moi qu'ais dit, euh : "Tiens, voilà encore un Arabe!"

C'est pas parce que t'es CRS hein! J'en ai rien à foutre que tu sois CRS! En uniforme dans les bistrots, bravo!

C'est nous qui paye! Sans blaague! Merde!

Ouais, ben t'as d'la veine que j'suis pas nerveux! Hein, parce que je suis pas nerveux, t'as de la veine!

Hein? Oui mais t'énerve pas, j' t'explique! Non! Je dis que t'as de la veine que je suis pas nerveux.

Oui! Moi aussi, j'ai de la veine, mais c'est pas là la question. Je suis content de ne pas être nerveux, si tu veux!

Mais je... On a tort en général de s'énerver. J'te dis parce qu'on...

Ouais! Non, mais t'écoutes pas ce que je te dis là. Le costard? Je m'en fous, c'est un vieux, tu vois.

J'le mets pour travailler, et là, je travaille pas.

Non, je dis on a tort de s'énerver si tu veux, parce qu'on arrive à dire dans la conversation des choses

_Qu'après qu'on regrette je veux dire, je regrette, si tu veux.

Je me dégonfle? Oui, je me dégonfle! Si tu veux, je me dégonfle... Mais je dis pas ça parce que mes copains sont partis et que les tiens sont restés.

Hein? Que j'ai dis moi : les Arabes? Euh... Ça m'étonne! Parce que si y'a bien un mec qui fait pas de différence,

C'est bien moi! Alors, moi je vais te dire, je suis pas raciste pour ça. Je vais te dire pour moi, les blancs, les Français, les noirs, les Arabes, les Juifs... Non. T'as raison pas les Juifs!

J'ai pas dit les Juifs et les Arabes dans le même panier mais à part les Juifs, tous les autres sont égaux, ouais.

Hein, les Arabes, plus! Ouais, les Arabes sont plus égaux que les autres! Ouais, ouais, ouais.

Hein? Les Français sont des cons? Ben j' suis bien placé, hein, j' suis Français!

Hein? Je suis mal placé? Ouais! Mais je suis mieux placé que toi je veux dire. 

Non? Je suis moins bien placé... 

Que j'ai dit moi la police, euh... ça m'étonne. Parce que j'adore la police, les gendarmes, tout ça.

Avec peut-être une légère préférence pour les CRS mais d'habitude ça se voit pas...

Mais non! Non! Mais t'as raison! Mais t'as bien fait pour le verre! Moi j'aurais été à ta place, j' me serais foutu le verre dans la gueule! Ah non, mais je le mérite!

Hein? J'en mérite un autre! Ah, ouais, ouais, ouais!

Garçon, la même chose!

Ah ouais! Non... mais si y'a un mec ici qui t'emmerde, tu y fais fermer sa gueule! 

Ah mais t'as raison!

Hein? T'as pas à te laisser emmerder dans les bistrots, exactement! Tu me le dis, moi, j'y fais fermer sa gueule!

Hein? Que je ferme ma gueule? Ouais, ouais. Ah oui. Même moi! Ouais, ouais, ouais! On rigole, on rigole.

Hein? On rigole pas? Ah bon, mais si je t'emmerde, je ferme ma gueule! Ouais, ouais!

Hein? Je ferme ma gueule, ouais! Ben... c'est ce que je te dis... Complètement ?

Ah bon...

Hein, non je dis : ça ferme pas le bistrot, alors je vais rester un peu. Hein?

Hein, non. Je dis : tu prends quelque chose? "

Merci,

La chroniqueuse

 

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article