Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

La Chroniqueuse est ravie de vous accueillir sur ce blog, n'hésitez pas vous aussi à participer en laissant vos commentaires!!!

Je n'ai plus le temps d'écrire mais, je dépose des articles, en donnant leurs sources bien sûr, pour garder le fil d'une actualité riche malheureusement...

 

Musiques d'accompagnement :



Citation:

Le message de Gandhi, de Mandela, de Martin Luther King (...) C'est un message d'espoir dans la capacité des sociétés modernes à dépasser les conflits par une compréhension mutuelle et une patience vigilante

Stéphane Hessel



 
5 mai 2006 5 05 /05 /mai /2006 12:42

M. Sarkozy a, selon lui, un plan pour résoudre les problèmes des ghettos de France. Biensûr il ne veut l'appliquer qu'à partir de 2007 s'il est le président de la république.

Evidemment, le fait qu'il soit lui-même ministre de l'intérieur à l'heure actuelle a été mis entre parenthèse.

Il a donc encore une fois voulu s'ériger en sauveur en se rendant à Evry tel un charognard avide de bonne publicité. A deux kilomètres à peine du Bois sauvage, le quartier où un adolescent de 16 ans a été mortellement poignardé dans la nuit de dimanche à lundi par un autre de 16 ans et demi.

C'était l'occasion pour lui de faire connaître son fameux plan à la préfecture de l'Essone, encore une fois je le rappelle en tant que candidat et non en tant que ministre.

Il débute comme à son habitude par un semblant d'indignation :

«Voilà la situation : on a un mort de 16 ans et un meurtrier présumé de 16 ans. Deux vies brisées, voilà le résultat ! Je n'ai pas l'intention de l'accepter, ni de le tolérer».

Puis il revient sur son éternel crédo ultra-sécuritaire:

«Il faut réécrire l'ordonnance de 1945 sur les mineurs délinquants. Elle s'adressait aux mineurs de l'après-guerre. Et ceux d'aujourd'hui ne leur ressemblent pas beaucoup.»

«la sanction est une forme d'éducation»

«la responsabilité des familles devra être réaffirmée dans la loi, ainsi que celle de l'école»

Petit rappel donc sur son projet de réforme de l'éducation nationale :

«rompre avec la logique de la carte scolaire pour renouer avec la mixité à l'école». Ce n'est pas très logique, mais bon il insiste...

«parce que l'égalité républicaine, ce n'est pas payer tout le monde de la même façon, mais récompenser ceux qui travaillent dans les zones le plus difficiles». J'aimerai bien savoir de quelle manière il compte s'y prendre? Mais il ne l'a pas dit... Surprenant.

«Je propose que l'on investisse désormais l'argent public là où il produira des résultats, c'est-à-dire là où les acteurs prennent leur destin en mains.»

Encore une belle phrase dont les quartiers d'Evry devront se contenter à défaut de subventions pour leurs associations locales. On aurait pu croire que les émeutes de l'automne dernier aurait ébranlé certaines de ses certitudes, et bien non, le ministre-candidat est tellement imbus de sa personne qu'il ne réalise pas à quel point  "ses idées" de repression, de sanction, de condamanation ne vont pas changer grand chose sans un peu de bon sens et du social.

Merci,

La chroniqueuse

 

 

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
1 mai 2006 1 01 /05 /mai /2006 10:50

La France est un beau pays. Nous connaissons toutes et tous son Histoire, ses cultures et son universalisme humaniste. Chacun des hommes naît normalement libre et égal aux autres en droit et en devoir. Un pays qui avait même l'habitude de mettre en avant cette conception particulière dans sa devise nationale que nous avons tous appris à l'école, fut un temps: la Liberté, l'Egalité, la Fraternité. Cette dernière est celle qui "prend le plus chère" depuis quelques décennies, si je puis me permettre..

Quelles en sont les raisons?

Je pense réellement que l'individualisme croissant que l'on peut observer depuis quelques décennies est forcément une des raisons. Comment puis-je affirmer que la France soit un pays de plus en plus individualiste?

C'est facile. Il suffit de regarder autour de soi. Le capitalisme, biensûr, sauvage à ses heures. Chacun roule pour sa bille, il faut payer le crédit de sa maison, du monospace, mettre de côté pour subventionner les études des enfants qui sont de plus en plus couteuse et longues,  bref, avoir une vie ordinaire comme tout le monde, enfin presque comme tout le monde. Pour accéder à cela il faut travailler. Le problème c'est qu'il n'y en aurait pas assez d'emplois pour toutes et tous.

Aujourd'hui on pourrait se dire "Je travaille donc je suis". Donc je suis soulagé(e)...

On nous dit que c'est la liberté. Oui, l'indidualisme c'est ce qui me permet de m'exprimer sur ce blog, au fond. Je peux revendiquer mes convictions. On ne peut pas faire ce genre de choses dans tous les pays du monde. Comme en Chine par exemple, ou en Arabie Saoudite, bien qu'ils profitent aussi des effets du capitalisme, étrangement.

J'aimerai que les gens comprennent que l'individualisme affiché comme libertaire parce que libéral permet surtout l'égocentrisme. Nous avons des oeillières et suivons notre but: avoir une vie ordinaire.

Dans d'autres pays c'est la culture de la masse, je veux parler de ces pays où l'individu ne compte que comme une partie d'un tout. Il y a des désavantages certes, surtout au niveau de l'expression de soi mais aussi des avantages. Le Maroc par exemple est un pays où l'on peut frapper chez n'importe qui pour demander un verre d'eau, et vous savez quoi? On vous le donne.

Les règles de l'hospitalité sont bien différentes là-bas. Nous passons chez des amis sans prévenir, ils nous accueillent tout de même avec le sourire, nous offrent un thé et nous demandent même de rester pour le diner. Un autre point de vue, en fait. Ni meilleur ni pire.

La chroniqueuse

 

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
28 avril 2006 5 28 /04 /avril /2006 11:36

Notre cher ministre de l'intérieur a, selon lui, trouvé l'antidote à ce mal connu sous le nom de racisme.

Oui encore un article sur M. Sarkozy, j'ai en effet pris le parti de suivre son actualité, et étant donné qu'il intervient dans les média très régulièrement...voilà!

Sa solution c'est de choisir les étrangers qui viennent travailler en France, selon des critères spécifiques. Pas de pauvres!

Il annonce que son plan "immigration choisie" luttera contre la xénophobie et les émeutes. C'est lui, qui le dit...

"Si je ne mène pas cette politique, il ne faudra pas se plaindre que les tentations xénophobes, que le racisme, l'intégrisme se développent dans nos quartiers. Il ne faudra pas se plaindre d'avoir de nouveau des événements comme en novembre" ( Sur TF1). Notez le "si je ...", très prétentieux...

 

Il nous fait encore le coup de la France ouverte d'esprit :

"ce n'est pas à la France de s'adapter aux autres cultures". Electeurs du FN entendez-vous l'appel?

M. Sarkozy a fait un voeu que "la prochaine élection présidentielle se joue, pour une fois, non pas parce qu'on déteste l'autre, parce qu'on a envie d'adhérer au discours de quelqu'un". M. Sarkozy ne se rend pas compte à quel point il divise les Français. Il se voit comme le messie de la politique, le créateur de la France d'après ...

Il n'hésite pas à multiplier les métaphores pour faire comprendre aux électeurs qu'il est l'homme de la situation.

"En matière sportive, on dit parfois: "je suis dans mon couloir, je cours, sans m'occuper de ce qui se passe à gauche, à droite". Il y a des choses à faire en France, à changer, à modifier, à construire. Il y a des choses qui me tiennent à coeur: comment faire en sorte que l'avenir qui était une espérance ne soit plus une menace ?"

Qui joue sans cesse à nourrir les peurs de ses co-citoyens? Qui ne parle que de différences entre tous les Français? Qui stigmatise encore l'étranger comme responsable des malheurs économiques de la France? 

Peut-on vraiment croire que le fait de choisir l'élite intellectuelle des pays pauvres permettra de lutter contre le racisme croissant des Français?

Merci,

La chroniqueuse

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
24 avril 2006 1 24 /04 /avril /2006 00:35

"Si certains n'aiment pas la France, qu'ils ne se gênent pas pour la quitter."

Voilà, c'est clair, M. Sarkozy convoite férocement les électeurs du FN et villieristes de France, et en plus il ne s'en cache plus. Il veut être l'homme de la situation en défendant à nouveau l'idée de la tolérance zéro en somme.

Après les résultats de certains sondages qui précisent que les Français sont 30 % environ à penser que le FN est proche de leurs préoccupations.

Après avoir constaté que le président du Front national a gagné deux points et arrive  à 14% et qu'il devance Philippe de Villiers de dix points et que par conséquent les dirigeants de la "droite droite" totalisent à eux deux 18% des intentions de vote. Le ministre de l'intérieur, chef du parti gouvernant et candidat à la présidentielle de 2007 a décidé de choisir de se les mettre dans la poche, s'abaissant même à pomper le slogan du MPF, le parti du fou du Puy, euh non, c'est pas ça...

M. Sarkozy veut faire de son parti "un lieu de rassemblement et d'ouverture". Une ironie qui ne manque pas de me faire sourire.

Une attitude néanmoins dangereuse pour la France et les Français, le jeu des amalgames continue. Les émeutes de l'automne 2005 n'ont pas été perçues comme une chose grave qui ne doit pas se reproduire.

Le ministre de la police ne veut pas résoudre quoi que ce soit, il ne propose pas de solution pour que son pays aille mieux, il ne fait qu'attiser les peurs et les colères.

Le bouc émissaire habituel, encore et toujours, l'étranger, d'origine africaine si possible. Sauf que les étrangers qui vivent en France ne sont pas à mon avis ceux qui posent le plus problème. En partie parce que leur carte de séjour est renouvelable ou... non.

Allons donc droit au but, que faire de leurs enfants qui eux posent problème mais qui sont tout de même Français?

Ne tournons plus autour du pot, lorsqu'il parle des racailles ce ne sont pas des immigrés qu'il parle. Il est temps de jouer franc jeu, M. Sarkozy pense être le sauveur de ce pays mais quels sont ses solutions?

Comment compte-t-il faire donc pour intégrer des Français en France?

Oui, ici il s'agit bien d'une question idiote!

Cela me hérisse de voir qu'au centre des débats politiques, ces hommes qui sont censés nous représenter ne parlent sans cesse que d'immigration ou d'insécurité les liant intrinséquement par la même occasion.

Les média ne font pas moins de cas.

Une minorité pose problème, pour des raisons diverses, et c'est le tout dont on veut se débarrasser au fond. Une majorité tranquille et silencieuse subit quotidiennement des insinuations plus que blessantes à la longue, et décide de plus en plus de se replier sur elle même...

M. le ministre de l'intérieur nourrit donc le communautarisme qu'il est censé combattre en jouant le jeu du FN qui divise pour mieux régner un jour.

M. le ministre donne des leçons de citoyenneté quand lui même a enfreint la loi en ce qui concerne par exemple la loi SRU de 2000. Il a été maire de Neuilly de 1983 à 2002 qui  ne compte que 2,6 % de HLM au lieu des 20 % imposés. C'est peu.

Plus que jamais il faut résister à cette tentation de se laisser aller à détester, mépriser l'autre, à le blamer pour tous ses maux. C'est trop facile et surtout vain et auto-déstructeur.

Merci,

La chroniqueuse

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
23 avril 2006 7 23 /04 /avril /2006 20:42

Le bruit et l'odeur

J'suis tombé par terre
C'est pas la faute à Voltaire
Le nez dans le ruisseau
Y avait pas Dolto

Si y'a pas plus d'anges
Dans le ciel et sur la terre
Pourquoi faut-il qu'on crève dans le ghetto

Plutôt que d'être issu d'un peuple qui a trop souffert
J'aime mieux élaborer une thèse
Qui est de pas laisser à ces messieurs
Qui légifèrent, le soin de me balancer
Des ancêtres

On a beau être né
Rive gauche de la Garonne
Converser avec l'accent des cigales
Ils sont pas des kilos dans la cité gasconne
A faire qu'elle ne soit pas qu'une escale

On peut mourir au front
Et faire toutes les guerres
Et beau défendre un si joli drapeau
Il en faut toujours plus
Pourtant y a un hommage à faire
A ceux tombés à Montécassino

Le bruit et l'odeur
Le bruit et l'odeur 
Le bruit du marteau-piqueur

La peur est assassine
Alors c'est vrai je pénalise
Ceux qui flinguent les mômes
Qu'ont pas la pelouse en bas
Je suis un rêveur
Et pourtant ami j'analyse
Je suis un érudit et je vous dis:
Je suis serbo-croate et musulman
Voilà le hic 
Un prêtre polonais républicain
Et laïque
Et si certains regrettent
De pas être noir de peau
Je n'ai qu'une réponse les gars
Vous avez du pot
L'égalité mes frères
N'existe que dans les rêves
Mais je n'abdique pas pour autant
Si la peur est un bras qui nous soulève
Elle nous décime
J'en ai peur pour la nuit des temps

Elle aime Noah 
Mais faut qu'y gagne les tournoi
s Elle aime Boli mais a jamais rien aboli

Le bruit et l'odeur
Le bruit et l'odeur
Le bruit du marteau-piqueur

Qui a construit cette route?
Qui a bâti cette ville?
Et qui l'habite pas? 
A ceux qui se plaignent du bruit
A ceux qui condamnent l'odeur
Je me présente

Je m'appelle Larbi, Mamadou Juan et faites place
Guido, Henri, Chino Ali je ne suis pas de glace
Une voix m'a dit "Marathon" cherche la lumière
D'en bas j'ai puisé un combat "la bonne affaire"

J'en ai bavé de la peur que j'ai lu dans les yeux
De ceux qui ont rien et qui le croient précieux
Quand j'ai compris la loi, j'ai compris ma défaite
Intégrez-vous disait-elle, c'était chose faite

Le bruit et l'odeur
Le bruit et l'odeur
Le bruit du marteau-piqueur
Le bruit et l'odeur
Le bruit et l'odeur
Le bruit du marteau-piqueur

Le bruit du marteau-piqueur dans les oreilles 
Tu finis ta vie, dans ta tête bourdonnent les abeilles. 

Zebda

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Arts
commenter cet article
21 avril 2006 5 21 /04 /avril /2006 11:07

 Il y a quatre ans déjà la démocratie en avait pris un sacré coup sur la figure. La présence du chef du front national au second tour des présidentielles de 2002 avait suscité une vive émotion et une vive réaction.

M. Chirac a été réélu le 5 mai 2002 avec un peu plus de 80 % des voix. Jamais un président de la république n'avait pu rassembler un tel suffrage à une éléction nationale. M. Le Pen est dangereux pour la démocratie, la république et heureusement une majorité de Français en est consciente.

RESULTATS DU 2e TOUR

2002

Il y a tout de même une solution pour éviter de revivre un 21 avril bis. En 2007, il ne faut pas s'abstenir. Il faut utiliser son droit de vote ne serait-ce que pour barer la route au FN, à défaut de voter pour un candidat qui nous aurait convaincu.

Merci,

La chroniqueuse

PS: Un article qui traite superbement de cette date anniversaire sur Synchronicité:

http://omegalpha.over-blog.com/article-2503963.html

 

 

 

 

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Souvenirs souvenirs...
commenter cet article
20 avril 2006 4 20 /04 /avril /2006 11:10

Jean-François Lamour fait preuve d'initiative, le ministre de la Jeunesse et des Sports, a eu une sorte d'illumination pour permettre d'enlever pas une, mais deux, épines du pied du gouvernement. De quoi donc s'agit-il? Et comment est-ce possible?

Figurez vous qu'il a beaucoup réfléchi pour tenter de trouver le moyen idéal d' "accompagner l'initiative d'une coordination nationale du sport au service des jeunes issus des quartiers sensibles". Dit comme ça, tout de suite ça impressionne.

Pour s'assurer qu'il n'y ait plus d'émeutes dans les banlieues-ghéttos de France, M. Lamour propose donc à cette jeunesse en perdition de faire du sport la clé de leur avenir. Idée qui me semble fort inspirée des propositions de M. Sarkozy lorsqu'il nous parle de réformes de l'éducation.

Pour contrer la violence dans les quartiers dits sensibles, le ministre nous donne une image du sport comme étant la solution à la crise de l'emploi des jeunes.

Son génie ne s'arrête pas là, cette initiative permettra la création de 350 emplois dans les filières universitaires STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives) qui sont en voies de disparition depuis quelques années.  les étudiants en STAPS ont été confrontés à la réduction de moitié du nombre de postes au concours de professeurs d'éducation physique de l'Education nationale pour la sesion 2006.

M. Lamour parvient donc à répondre au problème des banlieues et à celui des étudiants en STAPS.

Inutile de préciser qu'il y a des facs de STAPS partout en France et que le nombre de candidats au CAPEPS est environ de 10 000 chaque année. Du coup 350 emplois ça impressionne moins...

Mais revenons sur son projet, cette nouvelle filière sportive a pour but d'inciter 2.500 jeunes des quartiers sensibles à obtenir un diplôme professionnel, afin de décrocher un emploi dans le milieu associatif. C'est ce qui est officiellement annoncé.

Ce programme proposera une formation en alternance en deux temps: d'abord un tutorat dans un établissement du ministère de la Jeunesse et des Sports suivi d'un contrat aidé dans une association sportive ou de jeunesse.

On compte donc sur les associations pour régler le problème du chômage des banlieues, et ce par le biais de subventions. Voilà une manière originale de s'attaquer à la crise sociale des quartiers défavorisés. 

Quand aux étudiants en STAPS, la compensation pour la fermeture progressive de leur filière apparaît comme quasiment nulle.

Merci,

La chroniqueuse

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Education
commenter cet article
18 avril 2006 2 18 /04 /avril /2006 11:06

 Le succés de Ségolène Royal commence a agacer, mais pour plusieurs raisons. En effet, il est temps qu'elle nous montre ce qu'elle a dans le ventre, ses idées de réformes, son programme pour les présidentielles de 2007.

Nous avons donc une candidate portée par les sondages comme jamais mais sans programme particulier. J'avoue m'impatienter sur ce point. Ce n'est pas le tout d'affirmer qu'elle est prête, encore faut-il proposer un plan de gestion pour l'avenir du pays. Rappelons que M. Sarkozy, lui, a un programme, discutable certes, mais il en a un!

Mme Royal se contente de répéter dans plusieurs média différents les mêmes choses, des choses que nous savons déjà :

 

" Si je suis la mieux placée, je ne reculerai pas devant mes responsabilités". D'accord, et après?

" Je suis dans une phase d'écoute et de maturation", elle est donc encore en phase de maturation, elle n'est donc pas si prête que cela! Et puis n'oublions pas qu'elle est une fan de Tony Blair, qui en tant qu'homme politique de gauche s'est surtout illustré dans son pays par des réformes libérales. Après le New Labour, le new PS ?

L'heure est grave.

Elle n'est pas la seule candidate du PS, ceci dit, un rival coriace s'entête malgré une cote de popularité qui ne bouleverse pas la face du monde.

Le député de Seine Maritime, M. Fabius  s'annonce être le représentant d'une "ligne clairement à gauche".

"Pour moi la priorité ce sera le social mais en même temps, je suis quelqu'un de rigoureux, je ne suis pas un rigolo, ce que je propose je le ferai".

Attention, un duel s'annonce au sein du PS!

"Pour moi ce qui est très important quand on brigue l'honneur de représenter les socialistes et la gauche c'est d'avoir clairement une ligne de gauche", le "blairisme" très peu pour lui apparemment...

Quand aux autres candidats, ils ont plus de mal à être sur le devant de la scène. M. Lang, M. Kouchner, M. Strauss Khan, ... ne se pressent pas beaucoup non plus pour affirmer un programme politique, véritablement de gauche en tout cas!

C'est ici que ce trouve l'enjeu des présidentielles. Une gauche divisée certes apparaît comme affaiblie, mais une ligne de conduite anti-libérale pourrait- être le mot d'ordre le PS?

Si Mme Royal veut la présidence, est-elle prête à être  socialiste envers et contre tout?

Elle annonce que son projet sera bouclé en juin, nous verrons bien ce qui se passera d'ici là!

Que voulons-nous? Quelqu'un qui sera en mesure de faire taire M. Sarkozy ou bien quelqu'un qui luttera pour plus d'equité sociale?

A la Une

Les deux points de vue se valent, je reste moi-même partagée...

Merci,

La chroniqueuse

Plus d'informations:

http://www.liberation.fr/page.php?Article=375861

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
14 avril 2006 5 14 /04 /avril /2006 11:33

Aujourd'hui, la justice a enfin montré que les lois françaises devaient être appliquées. Après des années de complicité de discrimination, l'office du tourisme du cap d'Agde a été condamné par le tribunal correctionnel de Béziers.

Il s'agit de "complicité de discrimination" avec les agences immobilières.

SOS Racisme, qui s'est porté partie civile, avait déposé plainte le 5 août 2003 après une journée de "testing" mettant en évidence les "discriminations opérées par des agents immobiliers et hôteliers du Cap d'Agde à l'encontre des touristes d'origine extra-européenne".

Alertée par des employés de l'office du tourisme, l'association a eu recours à la citation directe, à la suite du classement sans suite de l'affaire par le procureur de la République de Béziers.

Il n'est pas rare que tout soit mis en oeuvre pour que ce genre d'affaires tombe aux oubliettes.

Trois employés avaient reconnu qu'une dizaine d'agences immobilières demandaient à la centrale de réservation de l'office de refouler les noms à consonance "M", comme maghrébine.

Des locations de vacances réservées aux "blancs" uniquement, n'ayons pas peur des mots c'est de cela dont il s'agit. Je suis cependant heureuse de voir que les employés de l'office ont non seulement été choqués par les manigances de leur patronne mais aussi qu'ils ont su faire preuve de civisme en alertant SOS racisme.

C'est la première fois qu'une administration publique se voit condamnée, et la sentence est exemplaire :

20.000 euros d'amende pour discrimination à la location, et la directrice a écopé de 15 jours de prison avec sursis.

Ils ont été en plus condamnés à payer solidairement 1.500 euros de dommages et intérêts au titre du préjudice moral ainsi que 5000 euros d'indemnités pour les frais d'honoraires de justice d' SOS racisme.

La constitution de partie civile de SOS Racisme a été retenue par le tribunal, pour  Samuel Thomas, le vice-président de SOS Racisme c'est une "victoire".

"Cela veut dire que notre légitimité à poursuivre a été reconnue".

L'organisation ne compte pas s'arrêter là, elle va maintenant poursuivre "les agents immobiliers qui avaient donné les ordres de discrimination à l'Office du tourisme".

M. Thomas en appelle aussi au ministère du Tourisme pour qu'il envoie une directive "à l'ensemble des offices de tourisme en France, pour rappeler à leurs responsables que répercuter des demandes discriminatoires constitue bien sûr un délit, mais ne pas les signaler également" .

N'oublions pas par la même occasion, que certaines agences immobilières enfreignent la loi de la même manière en ce qui concerne les locations et achats de résidences principales.

 Merci,

La chroniqueuse

 

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article
12 avril 2006 3 12 /04 /avril /2006 18:50

La Commission nationale de déontologie de la sécurité, aussi appelée CNDS, a publié aujourd'hui son rapport annuel. Pour ceux qui ne le savent pas, le but de la CNDS est de «veiller au respect de la déontologie par les personnes exerçant des activités de sécurité sur le territoire de la République». En résumé, cette commission a pour but de vérifier que les policiers, les gendarmes, et les autres ne commettent pas d'abus de pouvoir sur les citoyens.

Or il s'avère étrangement que le résultat est pire que celui de l'année dernière, qui était lui-même pire que la précédente!

On savait déjà, par les rapports des années passées que les recours des citoyens s'estimant victimes de bavures  transmis à la CNDS,  par les parlementaires d'ailleurs, ­ n'ont cessé d'augmenter entre 2001 (19) et 2004 (97). La grande majorité des saisines ont concerné principalement des fonctionnaires de la police nationale ainsi que l'administration pénitentiaire.

La commission qui a été crée en 2000 et qui est indépendante avait été saisie 70 fois en 2003, 40 en 2002 et 19 en 2001. Elle a failli disparaître en 2005 à cause d'une coupe budgétaire qui réduisait trop ses moyens pour ses travaux, des parlementaires ont tout fait pour que cela n'arrive pas. La vérité, une épine dans le pied du gouvernement de l'époque?

Il avait été révélé cette même année que la discrimination raciale, en particulier contre les jeunes issus de l’immigration, était en cause dans un tiers des dérapages policiers en France durant l’année 2004, un phénomène qui avait doublé depuis 2001.

Son rapport pour l'année 2005, a donc été rendu public aujourd'hui, le ministre de l'intérieur avait pour sa part, et par un pur hasard de calendrier, convoqué hier l'Inspection générale des services (IGPN, la «police des polices») et l'Inspection générale des services (IGS, la «police des polices» compétente à Paris) pour faire aussi un bilan sur cette problématique. Inutile de préciser que les résultats divergent avec ceux de la commission.

Alors que celle-ci critique les méthodes de la police française lors des arrestations et des interrogatoires, la police des polices quand à elle fait le constat inverse!

La commisson dénonce ausi une "méconnaissance des textes légaux de la procédure pénale" pour ce qui concerne les gardes à vue, les fouilles à corps et les menottages.

Elle a pris soin d'évoquer, en plus, le cas d'un homme retrouvé agonisant le 10 octobre 2004, dans la rue, près du commissariat du XVIIe arrondissement de Paris, à l'endroit où il avait été placé en garde à vue la veille. Il était mort plus d'une hémorragie cérébrale alors qu' apparemment il n'avait pas été présenté à un médecin, comme la loi l'exige.

Ce rapport a également prélevé des "présomptions de fausses signatures" des policiers sur les procès-verbaux d'audition et le registre de garde à vue.

Ce la ne s'arrête pas pourtant pas là, une "banalisation" de la fouille à corps, pratique où rappelons le un suspect est entièrement déshabillé, a été notée. 

Les policiers menottent trop systématiquement les personnes appréhendées. Cette mesure doit  est légalement réservée aux "individus dangereux ou susceptibles de prendre la fuite".

Les membres de la CNDS se sont aussi étonnés du nombre conséquent d'affaires concernant des interventions policières à l'encontre de mineurs, lors de contrôles d'identité ou d'arrestations, où l'intervention policière est jugée disproportionnée.

Pour finir cete synthèse, le rapport contient un important chapitre référant au placement en rétention de familles d'étrangers en instance d'expulsion. La CNDS juge, ici aussi, que les droits ne sont pas toujours respectés.

Je ne peux m'empêcher de penser à Eunice Barber. Vous savez cette affaire étrange où cinq pauvres officiers de police se sont faits maltraiter par une femme dotée d'une force surhumaine. Cela a d'ailleurs fait couler beaucoup d'encre, l'athlète a tantôt été présentée comme une furie tantôt comme une victime. Les agents de sécurité nationale considèrent, eux, être les véritables victimes. Pourtant le film vidéo amateur ne nourrit pas vraiment cette version des faits. Une affaire à suivre en ce qui me concerne, cependant je ne serais pas étonnée si l'affaire se termine avec un arrangement à l'amiable non médiatisé, biensûr...

D'autres exemples d'anecdotes troublantes :

 www.acontresens.com/.../ bavures/annexe02.html.

www.pop-rock.be/ breve.php3?id_breve=791.

Merci,

La chroniqueuse

 

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article