Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

La Chroniqueuse est ravie de vous accueillir sur ce blog, n'hésitez pas vous aussi à participer en laissant vos commentaires!!!

Je n'ai plus le temps d'écrire mais, je dépose des articles, en donnant leurs sources bien sûr, pour garder le fil d'une actualité riche malheureusement...

 

Musiques d'accompagnement :



Citation:

Le message de Gandhi, de Mandela, de Martin Luther King (...) C'est un message d'espoir dans la capacité des sociétés modernes à dépasser les conflits par une compréhension mutuelle et une patience vigilante

Stéphane Hessel



 
5 avril 2007 4 05 /04 /avril /2007 21:39

Reportage de France 3 (Normandie) sur des violences policières qui ont eu lieu ce mardi soir (03/04/07)à Mont-Saint-Aignan près de Rouen.

Précision du nouvel obs:

Interpelés violemment mardi soir près de Rouen, ils ont tous deux été mis en examen, notamment pour "rébellion". Les conditions de leur arrestation, filmée par un riverain, sont étudiées par l'IGPN.

Les deux jeunes hommes de 21 et 20 ans qui ont fait l'objet d'une interpellation musclée et filmée mardi soir par la police à Mont-Saint-Aignan, près de Rouen (Seine Maritime), ont été mis en examen et remis en liberté sous contrôle judicaire, a-t-on appris vendredi 6 avril auprès du parquet.
Ces deux étudiants ont été mis en examen jeudi soir pour outrages envers agents de la force publique, rébellion, menaces de mort, violences et conduite en état d'ivresse, a précisé Joseph Schmit, procureur de la République de Rouen. Le parquet avait requis leur incarcération, mais le juge des libertés et de la détention a ordonné leur remise en liberté sous contrôle judiciaire.
Le procureur a affirmé que les deux jeunes, dont l'interpellation faisait suite à un accident de la circulation, avaient reconnu les reproches qui leur étaient faits et s'étaient plaints de "violences policières".

"Extrêmement prudent"

En ce qui concerne les conditions de leur interpellation, qui a fait l'objet d'un film tourné par un particulier et dont des séquences ont été diffusées jeudi par France 3, le procureur a indiqué qu'il attendait les conclusions de l'enquête confiée à l'IGPN pour se prononcer. "Quand j'aurai les résultats de l'enquête qui a commencé vendredi et retrouvé l'enregistrement intégral, j'apprécierai la suite à donner", a précisé le procureur.
Il a souligné que les images devaient être "interprétées" avant de se faire une opinion, en soulignant que "seule" une minute du tournage avait été diffusée, sur quarante minutes. "Pour le moment, ayant l'expérience d'affaires de cette nature, je suis extrêmement prudent", a-t-il ajouté.
Sur les séquences diffusées, on voit un policier plaquer la tête d'un des deux jeunes hommes sur le toit d'une voiture. On distingue ensuite ce qui semble être des coups de pied donnés par des policiers à l'autre jeune, alors qu'il est au sol. Un chien est lâché ensuite contre lui. Enfin, on distingue les deux jeunes jetés sans ménagement dans un fourgon de police. (AFP)

Partager cet article

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article

commentaires

marsiho 11/04/2007 16:01

le motif de rebellion... La carte Joker des policier.C'est "marrant", avant chaque élection présidentielle, il y a toujours des flics pour se la jouer cow-boy... A une époque, je me souviens d'un quartier où je bossais et où les CRS passaient dans leur van portière ouverte et  matraque à la main, et prévenant tous les jeunes que le vent allait tourner...Bien sûr ils ne sont pas tous pareil, et moi non plus je n'aimerais pas faire ce boulot, mais comment s'étonner d'une spirale de la violence après de telles scènes.

le chafouin 11/04/2007 00:50

Bonjour bonjour...
Je pense que cette attitude inexcusable des policiers trouve sa source dans la violence de notre société. Ils sont des hommes, rien que des hommes. Ils n'arrêtent pas de trouver la violence en face d'eux, et rendent oeil pour oeil, dent pour dent. ça n'elève rien à la gravité de leurs actes, mais c'est juste pour préciser.
Par ailleurs, je rappelle que la plupart des flics ont un niveau d'études très bas.
Enfin, je souhaite aussi préciser que ce genre de violences ne peut être généralisée à l'ensemble des policiers. La plupart sont honnêtes et font leur travail de façon louable.
Moi même, je n'aimerais pas être policier par les temps qui courent...

La chroniqueuse 11/04/2007 17:58

Je n'ai jamais prétendu que l'ensemble des policiers agissaient de la sorte... Je m'en réjoui d'ailleurs! Néanmoins j'ai le sentiment que ce genre d' "interpellations" n'est pas un phénomène ponctuel.Il serait peut-être temps de réformer le recrutement ou la formation...Je ne sais pas, en tout cas j'ai été assez surprise car comme le titre l'indique c'est arrivé à deux pas du campus où je suis en formation, et Mont Saint Aignan est tout sauf une banlieue dite sensible...