Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

La Chroniqueuse est ravie de vous accueillir sur ce blog, n'hésitez pas vous aussi à participer en laissant vos commentaires!!!

Je n'ai plus le temps d'écrire mais, je dépose des articles, en donnant leurs sources bien sûr, pour garder le fil d'une actualité riche malheureusement...

 

Musiques d'accompagnement :



Citation:

Le message de Gandhi, de Mandela, de Martin Luther King (...) C'est un message d'espoir dans la capacité des sociétés modernes à dépasser les conflits par une compréhension mutuelle et une patience vigilante

Stéphane Hessel



 
5 février 2007 1 05 /02 /février /2007 15:12
Cette campagne présidentielle a été jugée comme étant de mauvaise qualité par une majorité de Français selon un sondage récent. Le principal argument avancé par les médias, pour justifier cette appréciation, est que les candidats ne parlent pas assez de leurs idées de fond. Je pense qu'eux même en sont les principaux responsables. Ils ne jouent pas le jeux de la confrontation journalistique avec les candidats. Ils se délectent d'histoires de coulisse, de politicailleries et cherchent le sensationnel en mettant ce qui peut apparaître comme sérieux, et donc barbant, de côté.

Ce phénomène existe déjà dans les pays anglo-saxons, et c'est ce qui a amené les candidats à investir plus sur leur image que sur leur programme. M. Sarkozy a compris cela, il s'est entouré de pléthore de conseillers en communication et en marketing politique. Vous lisez bien, marketing politique. En Angleterre, M. Blair est devenu très impopulaire, on sait que c'est en partie à cause de sa décision d'intervenir en Irak, mais c'est aussi parce qu'il s'est trop appuyé sur ses fameux conseillers en com, les "spin doctors". Les Britanniques ont désormais l'impression que ce sont eux qui gouvernent, et la conséqence directe d'un tel sentiment, c'est une érosion de la confiance dans les institutions et dans la politique.

La technique première du "spin doctor" averti est de faire dire au politicien ce que les gens veulent entendre. Il suffit de lire mon article précédent pour bien se rendre compte que notre ministre de l'intérieur adhère complètement à cette stratégie. On peut aussi faire référence au CNE, d'abord M. Sarkozy veut le prendre comme modèle pour son futur contrat unique, puis annonce un mois après, par son porte-parole de campagne, M. Bertrand, que finalement non. La raison? Sans doute trop proche du fameux CPE qui avait valu à M. De Villepin une descente vertigineuse dans les sondages.

Avez-vous remarqué comme le ministre de l'intérieur évite soigneusement de faire un bilan de son mandat qui dure depuis 5 ans. Il tente désespéremment de nous convaincre qu'il a, à lui seul, réussi à faire baisser la délinquance en France alors que tous les rapports officiels démontrent le contraire. Les chiffres qui ont baissé concernent les vols de voitures et les cambriolages. Ils sont d'ailleurs imputables à une amélioration des systèmes de sécurité et d'alarme. Par contre, les violences faites sur les personnes n'ont cessé d'augmenter.
M. Sarkozy ne parle plus d'insécurité, ce serait dommageable si l'on tient compte de son poste actuel.

Autre changement remarquable dans cette campagne, l'apparition du "lobbying". Il y a un groupe en particulier qui a retenu mon attention, le CRAN, le conseil représentatif des associations noires. Celui-ci entend bien faire entendre sa voix dans cette campagne et est à l'origine d'une première dans ce pays. En effet, il a commandé un sondage exprimant excusivement la voix des noires vivant en France. Le résultat de cette enquête est d'ailleurs révélateur en ce qui concerne les problèmes de discrimination que connait cette partie de la population.

12% d'entre eux déclarent être souvent confrontés à ces problèmes, 19% de temps en temps et 25% rarement.
61% ont le sentiment d'avoir vécu au moins une situation de discrimination raciale au cours des 12 derniers mois.
37% des Noirs interrogés affirment que les discriminations dont ils sont victimes se sont aggravées depuis un an.
37% citent une attitude dédaigneuse, méprisante ou irrespectueuse, 24% une agression verbale, une insulte ou des difficultés lors de l'achat ou de la location d'un logement.
23 % se pleignent des contrôles d'identité ou de police.

C'est là qu'est le véritable immobilisme. Force est de constater que les minorités "visibles"  doivent avant tout compter sur elles-mêmes plutôt que sur les politiciens, si elles veulent que les choses changent dans le bon sens.

Pour ceux et celles qui veulent se forger une véritable opinion concernant les problèmes de discrimination, notamment en ce qui concerne l'emploi, je vous invite à regarder ce documentaire de Yasmina Benguigui sorti en 2006.


[Doc]Racisme-Le Plafond de verre

Merci,
La chroniqueuse

Partager cet article

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article

commentaires

marsiho 09/03/2007 21:40

Coucou !T'es où ?Faut que je te parle d'un projet.

La chroniqueuse 09/03/2007 22:09

no problem !

le cri du peuple 09/03/2007 19:46

Juste un petit coucou en passant
Une jeune Ivoirienne sans papier dénoncée par la Société Générale.
C'est une info assez édifiante que j'ai entendue à la radio.
On savait que les banques truandaient leurs clients mais aller les dénoncer à la police c'est un pas nouveau qui  vient d'être franchi.
A quand un livret spécial délation sur lequel seront placées toutes les récompenses pour dénonciation des mauvais Français ou Etrangers.
"Sarkozy nous voila devant toi le sauveur de la France" pourraient chanter en coeur les banquiers comme les petits enfants en 40 chantaient "Maréchal nous voila...."
Tenir et Résister
 

La chroniqueuse 09/03/2007 22:09

Ca m'irrite ce genre de nouvelles...

Erasme de Metz 09/03/2007 07:22

Coucou la Chroniqueuse, ça va?

La chroniqueuse 09/03/2007 22:09

Ca va, j'étais en période de concours jusqu'il y a peu et je me repose depuis une semaine mais je cogite, il y a tellement de choses à dire ou à ne pas dire,  j'avoue que parfois la politique me gonfle, mais il s'agit juste de petites phases...

le chafouin 07/03/2007 15:47

Je ne suis pas d'accord avec votre analyse sur le Cran, je pense que ce sont des communautaristes qui défendent leur identité avant de penser à l'intérêt général. Certes, il existe des discriminations. Mais j'en ai mare de ceux qui ne fnt que défendre leur chappelle, leur région, leur commune, leurs problèmes, sans proposer jamais decap pour al France. Merde, on est tous dans le même bateau, non?Nicolas Hulot, Ac le feu, les chasseurs et les sportifs ont fait exactement la même chose. On impose son petit point de vue à la communauté, on exerce un chantage sur le vote...
Tout cela, je le dénonce sur mon blog : www.penseespolitiques.over-blog.com. Il est tout nouveau. Venez nombreux me critiquer, cela ouvrira le débat;)

La chroniqueuse 09/03/2007 22:24

Je pense que l'égalité des droits et des devoirs est primordiale pour l'intérêt général. La société est composée d'individualités, et leurs représentations font défaut dans les sphères décisionnelles, il est donc légitime en un sens pour elles de s'unir pour défendre leurs intérêts. On pense ce que l'on veut du lobbyisme, mais assimiler cela à du communautarisme c'est un peu fort, que dire des francs-maçons?

Carol 21/02/2007 15:44

Bonjour à tous, Ni Ségo, ni Sarko, moi j'ai décidé de voter Henri... C'est un candidat que j'ai trouvé sur le web, www.desirdhenri.fr, des gens qui devaient aussi en avoir marre et qui ont monté un site, ou plutôt un blog, présentant leur candidat virtuel. Ils sont allés jusqu'au bout de leur connerie, avec des vidéos en ligne et tout. Et comme dit Didier Super, mieux vaut en rire que de s'en foutre...