Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

La Chroniqueuse est ravie de vous accueillir sur ce blog, n'hésitez pas vous aussi à participer en laissant vos commentaires!!!

Je n'ai plus le temps d'écrire mais, je dépose des articles, en donnant leurs sources bien sûr, pour garder le fil d'une actualité riche malheureusement...

 

Musiques d'accompagnement :



Citation:

Le message de Gandhi, de Mandela, de Martin Luther King (...) C'est un message d'espoir dans la capacité des sociétés modernes à dépasser les conflits par une compréhension mutuelle et une patience vigilante

Stéphane Hessel



 
9 novembre 2006 4 09 /11 /novembre /2006 15:20
Le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer, estime que l'absence de Jean Marie Le Pen au premier tour des présidentielles de 2007 "poserait un vrai problème pour la démocratie". En effet selon lui "pour la santé de la démocratie, il vaut qu'il soit présent au premier tour". Il ne donne pas la consigne aux élus de l'UMP de ne pas le parrainer en soulignant tout de même qu'il combat ses idées. Voilà qui est troublant. Pour lui le président du Front National "réunit derrière lui une partie significative, importante, des Français". On brosse dans le sens du poil tout de même...
Pour lui, les élus doivent être libre de choisir qui ils parrainent, ce que je conçoit bien évidemment mais il ajoute que cela "ne signifie en aucune façon soutenir les idées de tel ou tel candidat", là j'avoue quand même que cela me laisse perplexe.
Il ne trouverait même pas choquant qu'un élu UMP soutienne la candidature d'Olivier Besancenot, mais là encore j'ai du mal à le croire, je ne sais pourquoi...

Pendant ce temps le président du Front national clame haut et fort qu'il est le "Zorro de la politique française", une comparaison qui ne manque pas d'humour.

"Zorro est le justicier que l'on ne voit jamais. Parfois vous entendez son cheval partir au galop ou vous voyez son ombre dans la nuit"
Il s'est contenté ensuite de dire que M. Sarkozy et Mme Royal étaient des imposteurs alors que lui dit être, en plus d'un justicier de la nuit, une "énigme politique".
Selon lui s'il avait les mêmes moyens que les autres candidats, "il gagnerait la majorité".

Pendant ce temps encore, l'héritier de M. Le Pen, M. Gollnisch s'est vu quérir contre lui une peine d'amende de 10 000 euros au tribunal correctionnel de Lyon pour ses propos tenus à propos des chambres à gaz le 11 octobre 2004. Il risque aussi une peine d'emprisonnement d'un an pour "délit de contestation de l'existence de crime contre l'humanité par paroles".
 
C'est tout pour aujourd'hui, et j'ai bien envie d'ajouter, et demain ce sera pire?

Merci,
La chroniqueuse

Partager cet article

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article

commentaires

Colin 14/11/2006 13:22

C' est vrai qu' Accoyer n' est pas gêné du tout
Pour info : violience contre les personnes en un an : + 6%
Délinquance financière en un an : + 6 % aussi
http://politique1.over-glob.com
 

Professeur Couillon 14/11/2006 02:04

@ marsiho Voter. Cela va sans dire, et c'est un préalable à tout le reste mais tu as raison, ça va encore mieux en le disant.

marsiho 12/11/2006 11:14

Il y a encore plus simple que cela : voter !!!

La chroniqueuse 13/11/2006 08:14

L'inscription sur les listes électorales se fait jusq'au 31 décembre!!!

Professeur Couillon 11/11/2006 23:39

Si le problème était strictement français, on pourrait encore envisager l'exil… Malheureusement, la monté des extrêmes droites est un phénomène européen.Plus sérieusement, il me semble que le seul moyen de faire reculer l'extrême droite, en France et en Europe, c'est de prouver aux électeurs de ce bord là que les solutions préconisées par leurs champions ne sont pas les bonnes. Pour cela, il faut réussir  dans les domaines économiques et sociaux,  faire reculer la pauvreté et la précarité : cela contribuera à rétablir la paix civile entre français de différentes classes sociales et de diverses origines, l'autre n'apparaissant plus nécessairement comme une menace ; il faut réussir la sûreté publique, sans rodomontades ni gesticulations mais avec efficacité et humanité ; il faut réussir le dépoussiérage de la démocratie, etc.Tout ça, pas dans les paroles et les promesses, mais dans les faits.Il y a encore du boulot,…

marsiho 10/11/2006 17:58

Je ne sais pas quoi penser de cette déclaration, car si effectivement Le Pen n'obtenait pas de quoi se présenter, à qui iraient les votes de l'extrême-droite ? Voila la seule question valable à mes yeux avant de dire que les propos d'Accoyer sont ceci ou cela.Chez Sarko ? Peut-être, mais pas sûr. Chez les communistes ? Pas invraissemblable quand on sait que l'inverse a fonctionné à une époque...Chez Devilliers ? Fort probable.Abstention ? Peut-être aussi, mais je crains qu'en entrant dans l'ombre, certaines réactions ne deviennent très actives...

La chroniqueuse 10/11/2006 20:07

Il n'y aurait donc rien qui puisse efficacement faire reculer l'extrême droite en France?