Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

La Chroniqueuse est ravie de vous accueillir sur ce blog, n'hésitez pas vous aussi à participer en laissant vos commentaires!!!

Je n'ai plus le temps d'écrire mais, je dépose des articles, en donnant leurs sources bien sûr, pour garder le fil d'une actualité riche malheureusement...

 

Musiques d'accompagnement :



Citation:

Le message de Gandhi, de Mandela, de Martin Luther King (...) C'est un message d'espoir dans la capacité des sociétés modernes à dépasser les conflits par une compréhension mutuelle et une patience vigilante

Stéphane Hessel



 
16 octobre 2006 1 16 /10 /octobre /2006 10:41
Le triste anniversaire des émeutes en banlieue parisienne est proche, nous sommes hélas nombreux à penser qu'il n'y a pas eu grand chose de fait pour lutter contre ce grand malaise social. Quand aux autres, ceux qui ne comprennent toujours pas ce qui se passe et qui se contentent des images diffusées dans la boite magique qui orne leur salon, je les invite, encore une fois, à s'ouvrir.
Après la présentaion de Désintégration d'Ahmed Djouder et de Dit violent de Mohamed Razane, j'ai décidé de vous présenter Cités à comparaître de Karim Amellal disponible depuis le 3 mai de cette année.

Karim Amellal e
st un écrivain franco-algérien né en 1978 à Paris. Il est l'auteur de l'essai Discriminez-moi ! Enquête sur nos inégalités paru chez Flammarion en 2005 et du roman Cités à comparaître  en 2006. Il est également enseignant à l'Institut d'études politiques de Paris.

Présentation:
« Silou est en prison. On dit que c’est un terroriste, un cousin de Ben Laden. Lui ne sait pas ce qu’il est. Il sait juste qu’il a fait un truc de mal. Sa psy lui a dit de raconter sa vie parce que ça lui ferait du bien. Alors il raconte. Comment il a grandi et comment il s’est retrouvé là après une condamnation en assises pour « actes terroristes ». C’est l’histoire d’un « jeune des quartiers », d’un gosse d’une cité avec une moitié de mère et une grosse faiblesse pour le shit. Quand il a quitté l’école, parce qu’il ne comprenait pas à quoi elle servait, il a fait quelques petits coups. Que des mauvais. D’ailleurs, lui-même doit être un mauvais coup puisque aucune fille n’a jamais voulu de lui… Les filles n’aiment pas les mecs qui n’ont pas de thunes et pas les yeux bleus. D’ailleurs Nadia, sa « princesse des étoiles », celle qui habite dans la tour d’en face, elle ne le regarde pas. Alors la came a attrapé Silou par l’épaule. Il a enfin vu à quoi ressemblaient les étoiles. Puis il y a eu la descente... Heureusement il y a des mecs qui sont venus le chercher. Ils l’avaient repéré. Ils le respectaient et lui ont promis un autre paradis s’il acceptait de les aider. Alors, bien sûr, il a accepté. Il avait pas des masses d’autres propositions. Les mecs l’ont embarqué dans leur combine, puis il y a eu un braquage, une bombe, des morts. Il n’a rien vu venir. C’est comme ça qu’il est devenu terroriste. »

Extraits d'interview de M. Amellal:
"Je voulais, dans ce livre, faire voler en éclats les innombrables préjugés qui existent lorsque l’on parle des cités, du terrorisme, des jeunes issus de l’immigration : il n’y a pas d’équation systématique. Je rejette l’idée de violence ethnique ou religieuse au même titre que l’ensemble des thèses ineptes faisant presque mécaniquement du musulman, de l’immigré ou du jeune issu de l’immigration un terroriste en puissance. Cela n’est pas la réalité. Du coup, dans mon livre, le personnage principal ignore son identité : normal, il ne sait pas qui est son père ! Ce que je pense, c’est que la religion ou l’origine n’ont rien à voir avec le fait qu’un individu, à un moment donné, renonce et s’abandonne dans une spirale d’échecs qui, parfois, peuvent le conduire à faire des choses extrêmes. Ce qui compte, c’est la façon dont le milieu, l’environnement, les conditions de vie, le béton, l’absence d’horizon sculptent une identité et la rendent explosive."

"Nous avons assisté à une explosion en France à l’automne dernier. Celle des banlieues. Ce fut une terrible explosion qui était, du reste, complètement prévisible, mais qui a donné lieu à tant d’étonnements, d’incompréhensions que cela en devint ridicule. Je crois que beaucoup ne s’imaginent pas le sentiment qui prévaut chez beaucoup de jeunes des quartiers, issus de l’immigration ou pas car cela, une fois de plus, n’a rien à voir. Nous sommes au-delà du désespoir et au bord, sans aucun doute, d’une nouvelle explosion qui, si rien n’est réellement fait, sera bien plus dévastatrice que la précédente."

"Je ne crois pas, comme beaucoup d’hommes politiques en ce moment, que l’immigration soit une plaie, un fardeau. Sans ses immigrés, d’hier, d’aujourd’hui ou de demain, la France ne serait pas ce qu’elle est. Ce sont eux qui ont contribué, par vagues successives, à son essor, à sa grandeur, à sa reconstruction. Ce n’est pas faire preuve d’angélisme que de dire cela, c’est une réalité historique. Et il ne faut pas que les problèmes d’ « intégration » - sociaux pour la plupart - de certains jeunes nés en France de parents ou de grands-parents immigrés fassent perdre de vue cette réalité. C’est malheureusement, avec cette nouvelle loi « Sarkozy », ce qui est en train de se passer : l’immigration est présentée comme forcément « subie » ; il faudrait par conséquent y mettre un terme, ou, ce qui est une autre manière de le dire, » choisir » ceux que l’on veut. Enfin, je trouve déplacé de prélever leurs élites aux pays d’émigration, surtout des pays d’Afrique du Nord ou d’Afrique noire, alors même que nos gouvernants crient sur tous les toits qu’il faut que le continent africain se développe par lui-même. Quoiqu’il en soit, les arrière-pensées de tout cela n’échappent à personne..."

Voilà qui est dit et bien dit!
A mon avis, on a pas fini d'entendre parler de ce jeune homme.
Voici l'adresse de son blog :

http://www.blogg.org/blog-41571.html

Merci,
La chroniqueuse

Partager cet article

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Arts
commenter cet article

commentaires

nadir 29/01/2007 23:02

très très bon cités a comparaitre !!!!

amandine planchet 23/10/2006 10:55

Cités à compara^^itre est un tres bon livre. je suis tombée dessus par hasard mais j'avais déjà écouté karim amelal à la télévision lors de son premier livre Discriminez-moi ! Il m'avait beaucoup plu. Son roman est très dur mais il sent tellement le réel, ca change de toutes les inepties qu'on lit en ce moment, genre nothomb etc. C'est un livre politique, qui parle vrai, avec des mots de la rue. En effet, comme vous le dites sur ce blog, c'est un jeune homme à suivre !!!

B. 21/10/2006 17:51

Très intéressant : simple et bien dit. Deux idées force : l’immigration est un fait ; à nous de décider s’il nous faut la subir, ou bâtir l’avenir sur cette réalité. D’autre part, on parle beaucoup d’intégration ; or pour qu’il y ait intégration, il faut qu’il y ait un ensemble (une cité – une nation ?) à intégrer. Or y a-t-il une culture française aujourd’hui ? La nation française est forgée par son histoire : cette histoire est largement écrite dans ses liens avec l’Algérie, de l’Afrique. La cité : c’est celle que nous voyons, avec ses collèges bouillonnant et ses banlieues pleines de vie (et de violence). C’est sans doute nous - les citoyens classiques - qui peinons à nous intégrer à la cité d’aujourd’hui…et c’est bien ce qui nous inquiète et nous rend agressifs.
Personne n’est maître de l’avenir : l’avenir est à construire.

lux 17/10/2006 15:39

La Politique vous intéresse??
Je vous propose d'aller visiter ce blog : http://33.royaliste.com.over-blog.com/
Des articles intéressants, des idées à connaître, des actions à commenter...N'hésitez pas à mettre vos réactions.
Cordialement
Lux