Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

La Chroniqueuse est ravie de vous accueillir sur ce blog, n'hésitez pas vous aussi à participer en laissant vos commentaires!!!

Je n'ai plus le temps d'écrire mais, je dépose des articles, en donnant leurs sources bien sûr, pour garder le fil d'une actualité riche malheureusement...

 

Musiques d'accompagnement :



Citation:

Le message de Gandhi, de Mandela, de Martin Luther King (...) C'est un message d'espoir dans la capacité des sociétés modernes à dépasser les conflits par une compréhension mutuelle et une patience vigilante

Stéphane Hessel



 
3 octobre 2006 2 03 /10 /octobre /2006 10:13
Hier, lundi 2 octobre, notre ministre de l'intérieur et de l'aménagement du territoire a fortement souhaité  incarner l'homme qui serait en mesure de rassembler tous les Français. J'ai vraiment l'impression que M. Sarkozy commence à être fatigué de cette course à la présidence. Il a fait part à la presse de sa stratégie qui à défaut d'être censée est très claire concernant les voix de l'extrême droite.

"C'est la grande question du Front National, que nous avons contribué à créer dans notre pays en n'assumant pas des valeurs, des idées et une politique que les électeurs nous avaient demandé à l'époque de défendre"
Comprenez donc que les valeurs, les idées et la politique que M. Sarkozy est prêt à défendre sont celles déjà défendues par J.M Le Pen. On ne saurait être plus explicite.
"...si le Front national a pu prospérer (...) c'est parce que nous les avions désespérés tout au long de ces 30 années où nous n'avions pas réussi à affirmer une politique assez forte."
"Nous n'avons pas à nous incliner devant la pensée unique sur un certain nombre de sujets".
Le concept de la "pensée unique" ne vous est pas familier?
"L'UMP doit donc s'efforcer de séduire l'électorat du FN".
Voilà, plus de faux semblants, une position claire et assumée à 100 % par le chef de l'UMP.
"Pourquoi voudriez-vous que je m'empêche de parler à un électorat qui était le nôtre ?"
"Pour le bénéfice de qui ? D'une gauche qui s'apprête à gouverner avec un Parti communiste et avec l'extrême gauche la plus ringarde et archaïque d'Europe ?
"
Des propos sans aucune ambiguité qui ont néanmoins été suivis d'une sorte de clin d'oeil aux gens de la gauche mais attention, pas de tous, juste ceux qui sont assez intelligent pour voir que c'est lui qui détient la vérité.
"Ce que les Français de gauche pensent, peut-être que nous, les représentants de la droite et du centre, nous pourrions le faire", en parlant de lutte contre l'insécurité.
Séduire les électeurs FN et les électeurs de la gauche dans la même interview, vous pensiez que ce n'était impensable, et Nicolas Sarkozy fonce dans cette alternative pour le moins inattendue.
"Mais je pense que nous pouvons également récupérer une partie de l'électorat de gauche, parce qu'il y a une partie de la gauche française (...) - et je pourrais même me reconnaître dans ses idées - qui considère que l'ordre n'est acceptable que si c'est un ordre en mouvement".
Qu'est ce que l'ordre en mouvement? Peut-on l'opposé à un certain ordre juste?
"Eh bien cette gauche-là, sincère, elle a toute sa place avec nous. On ne peut quand même pas la condamner à voter pour le Parti socialiste le plus archaïque d'Europe."
Il aime bien le mot "archaïque".
"Eh bien cette gauche-là on peut la récupérer, et pareil pour les catégories populaires".
"En même temps que nous devons être plus courageux sur notre identité (...) nous devons être davantage ouverts sur les nouveaux thèmes."
Il n'y a plus vraiment de réelle cohérence dans son discours.
"Nous ne pouvons pas nous couper de pans entiers de la société. Nous devons être beaucoup plus offensifs sur des thèmes qui n'appartiennent pas à la gauche".
Les thèmes qu'il voudrait souffler à la gauche ce sont ceux-ci :
l'Europe.
Le temps de travail: Abrogation de la loi sur les 35 heures, le nombre d'heures sups qu'il voudrait illimité avec en plus la possibilité de travailler le dimanche.
Le pouvoir d'achat.
La famille.
Les discriminations: Instauration de la discrimination positive.
Les droits des homosexuels: Il propose un nouveau "contrat d'union civile", nouvelle version du PACS actuel mais en aucun cas il n'est pour le mariage des homosexuels ni pour le droit à l'adoption.
La situation des fonctionnaires: sur lesquels on ne peut "pas avoir comme seul discours qu'il y en a trop", ou les "patrons voyous".
Technique grossière de "je dis tout ce qui peut faire plaisir aux gens", qu'ils soient d'extrême droite ou d'extrême gauche, qu'ils soient patrons ou fonctionnaires. Le populisme en action c'est ça:

Quand un patron part avec un "golden parachute", a-t-il souligné, "alors qu'il s'est trompé à la tête de son entreprise, je considère que ce n'est pas normal, que ce n'est pas raisonnable et je n'ai aucune raison de faire ce cadeau à la gauche, de caricaturer nos idées parce que nous aurions des pudeurs dans les expressions que nous utiliserions."

Je ne saisis pas vraiment lle rôle qu'a pu jouer la pudeur dans l'histoire des parachutes à la J2M
...

"C'est ça la rupture que j'appelle de mes voeux".

Merci,
La chroniqueuse.



Partager cet article

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article

commentaires

Colin 18/10/2006 21:37

Cela fait longtemps que Sarkozy taquine Le Pen est son électorat. Vous retrouverez les principales condamnations de Le Pen JM sur
http://politique1.over-blog.com
 

AJC 14/10/2006 00:12

Plus je lis de chroniques comme celles-ci, moins cela me donne envie de suivre ce type d'actualités... (Pas les chroniques, mais les discours de Sarko, Ségo, etc. :oD)Rhaaaa... cela en est déprimant. :oSAmicalement,AJC

La chroniqueuse 14/10/2006 10:36

Je dois bien admettre que ça me fatigue aussi, ils sont de plus en plus populistes et ridicules...

poustache 04/10/2006 20:32

ton article fait froid dans le dot je ne l'ai pas entendu ! vraiment c'est désespérant et la lutte doit s'intensifier contre ce fouteur de merde ! cet apprenti dictateur a la sauce berlusconi

DJ Djin 04/10/2006 14:58

Content de te relire à nouveau ! Je te trouve un peu dure avec Sego pour ton article précédent, les mots de campagne veulent tout dire et ne rien dire en attendant la suite. Seul le terrain apportera une réponse et des critiques à émettre.
Pour ce qui est de notre empereur de pacotille, son continuel ratissage des voix est un exercie d'équilibriste ivre et l'on attend tous l'inévitable chute...dans les sondages. L'imposture a des limites, enfin j'espère.
See U

La chroniqueuse 05/10/2006 12:56

C'est vrai que j'ai été un peu dure avec Mme Royal, mais je pense que lorsqu'on annonce sa candidature officiellement on peut déjà aborder le concret. J'ai peur qu'elle s'éternise à ce jeu du consensuel vide de sens. Attendons la suite donc...
Quand à l'inévitable chute de notre empereur de pacotille comme tu le dis si bien, je me tarde de la voir arriver même si dernièrement il n'a pas l'air en pleine forme apparemment!

Professeur Couillon 04/10/2006 02:25

Au fait : bien trouvée, la photo du pit-bull.

La chroniqueuse 04/10/2006 12:47

Merci, je n'ai pas pu resister...