Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

La Chroniqueuse est ravie de vous accueillir sur ce blog, n'hésitez pas vous aussi à participer en laissant vos commentaires!!!

Je n'ai plus le temps d'écrire mais, je dépose des articles, en donnant leurs sources bien sûr, pour garder le fil d'une actualité riche malheureusement...

 

Musiques d'accompagnement :



Citation:

Le message de Gandhi, de Mandela, de Martin Luther King (...) C'est un message d'espoir dans la capacité des sociétés modernes à dépasser les conflits par une compréhension mutuelle et une patience vigilante

Stéphane Hessel



 
30 septembre 2006 6 30 /09 /septembre /2006 12:36
Après bien des déboires, me voilà de retour pour enfin commenter l'actualité politique qui fut très mouvementée en ce mois de septembre.
Je vais commencer cette chronique en tentant d'analyser le discours de Mme Royal  tenu à Vitrolles hier soir. Elle ne s'est pas contentée d'annoncer officiellement sa candidature pour les présidentielles, mais a aussi communiqué les très grandes lignes de sa politique  éventuelle.
"Plus les insécurités quotidiennes et sociales et les précarités gagnent du terrain, plus les Français ont mal en leur France et plus ils s'inquiètent de la pérennité de la Nation, et moins ils sont portés à la vouloir généreuse avec les siens et hospitalière aux autres".
Un constat personnel qui semble bien vide de sens. Elle ne prend toujours pas de risque et là encore joue sur le tableau du non moins célèbre ministre de l'intérieur. Les solutions pour lutter contre cette terrible insécurité qui empêche les Français de s'aimer?
"Nous croyons à la France, à ses talents, à son potentiel, à sa jeunesse, à son esprit d'entreprendre et à la solidité toujours actuelle de la Nation, de l'Etat et de la République".
Croire ne suffit hélas pas, comment agir pour que cette force soit canalisée dans le bon sens?
La jeunesse ne demande qu'à entreprendre, encore faut-il le lui permettre. Elle est férocement touchée par le chômage et la précarité. Non pas parce que l'emploi manque, mais parce que beaucoup d'entreprises rechignent à embaucher.
Depuis 1990, les CDIs ont augmenté de 2 % seulement, les CDD de 60 %, l'intérim, elle, de 130%!
Comment la jeunesse est-elle censée rester motivée avec autant de précarité?
"La France doit achever de reconnaître comme ses enfants légitimes ceux dont les familles sont venues d'ailleurs et qui sont aujourd'hui des Français à part entière, quoique toujours exposés aux discriminations".
Entièrement d'accord, mais le problème de la discrimination persiste, comment lutter efficacement contre ce fléau qui est le terreau du repli identitaire et du communautarisme?
Si on lit mon article précédent, on peut voir que les lois qui permettent de combattre les discriminations s'avèrent encore inefficaces...
"Jusqu'à quand parlera-t-on de Français de souche, comme si les autres étaient de feuillage ou de branchage?".
Le terme "Français de souche" est un terme sociologique nécessaire. Je m'explique. Lorsqu'un sociologue fait une étude sur les Français d'origine étrangère, vient forcément le moment de la comparaison. Ce terme devient indispensable pour permettre ce comparatif. Un exemple: si le chercheur s'exprime ainsi dans ses travaux: "les filles d'origine maghrébine ont des notes équivalentes aux Françaises". Cela sous-entend que les filles d'origine maghrébine sont moins Françaises que les autres. Déontologiquement parlant, ça fait tâche. Prenez la même phrase et rajoutez le "de souche", et le problème disparait.
A moins d'interdire les sociologues de faire des études ciblées sur une partie de la population, ce qui serait domageable, il faut bien pouvoir faire une différenciation surtout si la recherche porte sur la discrimination en France.
"Français de souche" n'est ni une insulte ni une valorisation.
"La droite a le toupet d'appeler réforme le démantèlement des protections sociales et l'avènement d'une société du précariat avec le CNE et le CPE".
Bon, ça y est, elle montre les dents. Le CPE n'existe plus heureusement mais le CNE est toujours d'actualité. Si elle veut lutter contre le précariat, il va falloir qu'elle renie son côté blairiste...Si, si...
"Comme disent les rappeurs marseillais d'Iam, (il faut) inventer le futur plutôt que sampler le passé, car bien sûr le monde a changé".
Une référence culturelle française qui mérite d'être notée, c'est sûr que question rap, la qualité est plus du côté d'Iam que de celui de Doc Gynéco!
"Ce dont on a besoin, c'est d'un vrai changement, appuyé sur un impérieux devoir d'invention afin de construire le progrès pour tous et le respect pour chacun".
Encore une phrase qui ne sert à rien...
"C'est en restant au service des valeurs de justice et de progrès que nous pourrons résister le plus efficacement aux vents mauvais d'un libéralisme sans foi ni loi et saisir ensemble les opportunités d'une mondialisation qui porte dans ses flancs le pire comme le meilleur".
Là on peut dire que le discours se corse. Le progrès dans la justice, lutter contre un libéralisme monstrueux mais profiter de la mondialisation pour espérer le meilleur en supportant le pire. De qui se moque-t-on?
"Nous devons incarner l'ambition d'une France économiquement dynamique et socialement plus solidaire".
Social libéral. C'est un oxymore?Une antinomie?Je sais pas trop...
"Je m'oppose à une diplomatie rhétoricienne, sans crédit. Je veux une diplomatie du partenariat exigeant, libre dans la parole, parce qu'un allié authentique est quelqu'un à qui on peut dire la vérité".
Est-ce possible?
"Je veux une France juste à l'extérieur de ses frontières, car dans un monde qui se déchire, hanté par les conflits de civilisation, la justice est ce à quoi nous aspirons tous à l'échelle de la planète, de Bagdad à Kaboul ou Guantanamo".
Je suppose que tout le monde est d'accord...Evidemment.

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui!
Merci,
La chroniqueuse

Partager cet article

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article

commentaires

Dom 04/10/2006 19:56

Contente de te retrouver sur la toile !!!Tout comme toi, je trouve un peu fadasse ce discours qui ne fâche personne et arrange tout le monde. j'attends maintenant du concret, des projets, parce que là, tout de suite comme cela, c'est loin d'être gagné.

Marius 03/10/2006 14:55

La Ségo n'est pas un perdreau de l'année. Cela fait trente ans qu'elle "politicaille". Elle vient de la gauche caviar, ratisse large, flatte toutes les opinions. Elle, comme son adversaire à talonnettes ont été députés ou ministres, les deux ont participé dans les gourvernements qui sont responsables du merdier actuel et les deux, il ne faut pas l'oublier, ont demandé de vote oui au référendum de la constitution. Elle est au niveau de la politique aussi menteuse et creuse que le nain de la place Beauveau.On a une idée de la gazelle lorsque l'on voit ce qu'elle raconte sur son père décédé. Je lui filerai pas mon chien à garder.... Certains diront : au milieu des aveugles le borgne est roi !!

La chroniqueuse 03/10/2006 16:41

L'influence du borgne se résume à donner plus de 80 % de voix à un candidat adversaire...Il n'est vraiment pas plus lucide que les autres voire aveuglé par son ego et sa haine de l'autre...

Professeur Couillon 03/10/2006 01:57

Je reviens sur ta réponse à ma note sur "français de souche".C'est possible que l'extrême droite n'aime pas cette expression, quand ça l'arrange, mais il est probable que ce ne soit pas pour les mêmes motifs que moi.D'ailleurs, je ne suis pas d'extrême droite…Tu as raison aussi de souligner qu'on ne peut pas toujours éviter les détournements, qu'on n'en sortirait plus. Du reste, quand on s'exprime en public, on s'expose toujours plus ou moins à être compris de travers et à voir ses propos détournés avec plus ou moins de mauvaise foi.

La chroniqueuse 03/10/2006 09:36

Je me doute bien que tu n'es pas d'extrême droite, je voulais juste dire que ce mot a été en premier lieu détourné par ce genre de personnes auxquelles je ne t'associe pas du tout, et que du coup cela me gêne que Ségolène en fasse autant même si c'est sur un autre plan sémantique...

poustache 02/10/2006 20:47

salut la chroniqueuse ... je suis assez satisfait de voir un blog politique concret et bien penser...ta le soutien du MIF ..je te met en lien bisous

La chroniqueuse 03/10/2006 09:34

Merci beaucoup c'est gentil! je fais de même pour ton blog!

Erasme de Metz 02/10/2006 19:19

J'abonde dans votre volonté de concret..mais je crains que l'exercice de la désignation PS avec un programme écrit ne le permette pas

La chroniqueuse 02/10/2006 20:06

Je ne vois pas vraiment pourquoi...Explicite s'il te plaît...