Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

La Chroniqueuse est ravie de vous accueillir sur ce blog, n'hésitez pas vous aussi à participer en laissant vos commentaires!!!

Je n'ai plus le temps d'écrire mais, je dépose des articles, en donnant leurs sources bien sûr, pour garder le fil d'une actualité riche malheureusement...

 

Musiques d'accompagnement :



Citation:

Le message de Gandhi, de Mandela, de Martin Luther King (...) C'est un message d'espoir dans la capacité des sociétés modernes à dépasser les conflits par une compréhension mutuelle et une patience vigilante

Stéphane Hessel



 
7 juillet 2006 5 07 /07 /juillet /2006 10:16

Mais qu'est ce que c'est que ce concept étrange ?

A la Une

C'est la ligne conductrice des idées de M. Sarkozy, en tout cas c'est lui qui le dit. Fier, il se dit même prêt à affronter une partie du clan UMP qui voudrait du libéral tout court.

Notre courageux ministre de l'intérieur veut  résister et tente de nous faire croire à tous que le social n'est pas une chose qui le rebute.

Dans un monde politique où les différences gauche/droite se font de plus en plus rares, force est de croire que M. Sarkozy veut nous refaire le coup de la "fracture sociale", et qui sait peut être en mangeant des pommes ?

"Je ne suis ni Mme Thatcher ni M. Reagan", juste pire en fait...

"Je ne me demande pas tous les matins si je vais faire plaisir aux libéraux, aux souverainistes ou aux centristes. Je parle aux Français, à tous les Français!".

"La valeur du travail sera au coeur de notre projet...quand on a envie de travailler le dimanche, il n'y a aucune raison qu'on vous l'interdise".

Voilà une mesure populaire, il faut que tous les Français qui veulent travailler le dimanche et je pense qu'ils sont nombreux, puisse le faire. Bon, ça va, on reste loin des idées du front populaire dont il avait dit qu'il était plus proche aujourd'hui que le PS...

Souvenez-vous nous avons "Une gauche qui n'a plus rien à voir avec celle de Jaurès et de Blum qui connaissait la valeur du travail".

"Aujourd'hui, on décourage le travail supplémentaire, je veux le décupler" avait-il dit ce même jour, étrange quand on sait que le front populaire avait réduit aussi le temps de travail à son époque...

Voilà donc que notre ministre veut nous faire passer des idées libérales de droite traditionnelles pour des réformes sociales nécessaires pour améliorer notre niveau de vie...

Restons vigilant, et n'oublions pas que la vie politique ne s'arrête pas pendant la coupe du monde.

Je suis heureuse des performances de notre belle équipe mais le monde ne s'arrête pas de tourner pendant ce temps.

Merci,

La chroniqueuse

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article

commentaires

julien 20/11/2006 13:14

Une bloggueuse proche du PS qui se destine a l'enseignement ! Quelle surprise !!!!!!!

La chroniqueuse 20/11/2006 15:33

Tous ceux qui se destinent à l'enseignement ne se sentent pas proches des idées de la gauche, Dinou en est un bon exemple, sinon tu reproches quelque chose aux métiers de l'enseignement?

max 22/08/2006 18:49

Voilà donc que notre ministre veut nous faire passer des idées libérales de droite traditionnelles pour des réformes sociales nécessaires pour améliorer notre niveau de vie...
Si ça, ce n'est pas de la caricature...Les vieux clichés ont la vie dure. Mais une question me vient: Si vous refusez tant le libéralisme (Sans même savoir sa réelle signification je pense), quel modèle alternatif proposez vous: une économie collectiviste, étatiste au possible. Mais dites le mademoiseille. Un peu de courage!
Prenez les pays nordiques si souvent cités en exemple. Les gouvernements de gauche ( mais une gauche moderne à la différence du Ps francais) ont pris des mesures "liberales" ( sur le marché du travail, la santé et l'hopital...)
En espagne, Aznar par des mesures liberales, a réduit par 2 le chomage ( de 25% à 12%), maitriser la dette et booster le pouvoir d' achat.
Le fait de me reprendre sur l'orthographe ( plutôt sur les accents) revèle bien l'embarras de ce peuple de gauche qui ne sait argument que par le bias des préjugés et  de la caricature. Le dogme de la pensée unique...
Mademoiselle, ouvrez vous et soyez pragmatique!

La chroniqueuse 23/08/2006 11:03

Bon le baratin sur la pensée unique, c'est limite question ouverture d'esprit.
En tout cas M. Sarkozy est caricatural lorsqu'il se réfère à M. Blum en voulant dans le même temps augmenter le temps de travail.
Ce sont ses mots que je commente :
"Une gauche qui n'a plus rien à voir avec celle de Jaurès et de Blum qui connaissait la valeur du travail".
"Aujourd'hui, on décourage le travail supplémentaire, je veux le décupler"
Quand à Aznar, il n'a pas été réélu et il doit bien y avoir une raison.
Ce qui me gêne aussi, c'est que cela fait 4 ans que nous avons un gouvernement qui est idéologiquement parlant libéral. Le chômage a baissé certes, mais le nombre de RMIstes aussi.
M. Sarkozy fait parti de ce gouvernement et nous aussi prend pour des andouilles, et ça ce n'est pas un cliché mais la réalité.
Quand à l'orthographe, je me destine à l'enseignement et ne supporte pas le langage SMS ou toute autre forme de laisser aller. 

max 20/08/2006 17:50

Aie,Aie Aie...
Ca caricature sec sur ce blog madame la chroniqueuse...
Ah le liberalisme (d apres le dictionnaire de l'académie des langues, etre liberal, c'est défendre la liberté...), la vraie grossiereté à la mode à gauche. Vous rajoutez patrons et Medef...Mon dieu, quelle vulgarité!
Toujours la fameuse exception francaise. Seul payes d europe a avoir fait les 35h, seul pays d europe ou le PS n'a toujours pas pris  d'orientation social democrate...
 
 

La chroniqueuse 21/08/2006 22:38

"Ca caricature sec sur ce blog madame la chroniqueuse...Ah le libéralisme (d' après le dictionnaire de l'académie des langues, être libéral, c'est défendre la liberté...), la vraie grossiereté à la mode à gauche. Vous rajoutez patrons et Medef...Mon dieu, quelle vulgarité!Toujours la fameuse exception francaise. Seul payes d' Europe a avoir fait les 35h, seul pays d' Europe ou le PS n'a toujours pas pris  d'orientation social démocrate..." Primo, je ne caricature pas, d'ailleurs vous ne me démontrez en aucun cas comment...
Secondo, Je distingue patron et MEDEF, même si tous les membres du MEDEF sont patrons...Et sachez qu'aujourd'hui le sens du mot libéralisme va au delà de la défense de la liberté purement et simplement, cherchez donc dans le petit robert ou le larousse, vous verrez.
Tertio, Je ne suis pas mariée, un simple "mademoiselle" suffit, si si j'y tiens...
Pour conclure, un petit effort en ce qui concerne l'orthographe je vous prie Max, si vous êtes capable de lire le dictionnaire de l'académie des langues, vous êtes capable de mettre les accents et les majuscules.
 

Tibo 28/07/2006 23:39

Sarkozy vient de comprendre que le libéralisme, ça faisait rêver tout au plus 3% des français.Depuis, sous la pression de ses conseillers, il essaie de ratisser à gauche et marche sur les pas de Chirac en 95 qui faisait campagne contre la "fracture sociale " (ah ah).Sauf que le programme de Sarkozy reste le même...Pour essayer de redonner du sens à la valeur "travail", il faudrait déja essayer de lutter contre le chomage. Je cherche encore les propositions de Sarkozy à ce sujet (qui pour l'instant envisage juste de traquer les chomeurs qui seraient, bien entendu, de vilains fraudeurs...).
Ce type ne sait manier que la matraque, quel que soit le sujet abordé...

La chroniqueuse 29/07/2006 19:47

Tout à fait d'accord avec toi, mais la repression seule a ses limites...

Dinou 18/07/2006 15:16

Tant qu'on ne se mettra pas dans la tête que les petites structures sont astreintes aux mêmes charges patronales par tête de pipe que les grosses structures, on ne pourra décidément parler de la même chose.
Seulement dès qu'on veut baisser les charges, tout le monde crie aux scandales, dit que le gouvernement se fait le porte-drapeau du MEDEF et j'en passe...
Tant qu'on est d'un seul côté de la barrière, on ne peut pas comprendre ce qui se passe de l'autre. Avant de créer leur entreprise, mes parents étaient ouvriers, et ils sont les premiers à regretter ce qu'ils ont pu dire de leurs anciens employeurs...
Le principe de justice fait qu'il n'y a pas tant de différences entre grosses et petites entreprises...