Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

La Chroniqueuse est ravie de vous accueillir sur ce blog, n'hésitez pas vous aussi à participer en laissant vos commentaires!!!

Je n'ai plus le temps d'écrire mais, je dépose des articles, en donnant leurs sources bien sûr, pour garder le fil d'une actualité riche malheureusement...

 

Musiques d'accompagnement :



Citation:

Le message de Gandhi, de Mandela, de Martin Luther King (...) C'est un message d'espoir dans la capacité des sociétés modernes à dépasser les conflits par une compréhension mutuelle et une patience vigilante

Stéphane Hessel



 
2 juin 2006 5 02 /06 /juin /2006 13:59

Portée par les sondages depuis plusieurs mois beaucoup de Français la voyait déjà en haut de l'affiche présidentielle. Seulement voilà, une fois que prend fin son charismatique silence, c'est la  Bérézina!

La candidate préférée des Français a annoncé ses idées en matière de lutte contre la délinquance, et c'est pour le moins déconcertant...

Un encadrement militaire des délinquants de plus de seize ans, une mise sous tutelle des allocations familiales, voilà une manière d'orienter les choses pas très orthodoxe pour une candidate PS.

Est-ce une stratégie préméditée pour ratisser à droite?

Je pense moi qu'elle veut s'imposer au sujet du grand thème électoral qui a fait défaut à M. Jospin, l'insécurité. Elle avance qu'elle sera ferme tout en développant la prévention. Je ne suis pas ségoliste mais je constate que ce thème est un de ceux qui préoccupent le plus les Français. Faut-il laisser cette thématique à M. Sarkozy, M. Le Pen et M. De Villiers?

Reste le risque de faire de l'insécurité un thème central de campagne comme en 2002, négligeant les autres problèmes de la France et surtout donnant encore et surtout plus de poid à l'idéologie politique de M. Le Pen dans ce pays.

En tout cas, sa décision est prise, elle veut batailler sur ce terrain. J'avoue avoir peur des conséquences de ce genre de prise de position. Il ne faut pas oublier qu'il est réellement temps pour que des solutions concrètes émergent en ce qui concerne l'égalité des chances au niveau de l'éducation et de la formation, ainsi qu'à l'accès à l'emploi.

Je regrette donc qu'elle n'ait pas saisi l'occasion de cette visite à Bondy pour parler de mesures dignes d'une socialiste pour pouvoir enfin changer les choses dans ces communes de banlieue.

Merci,

La chroniqueuse

Partager cet article

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article

commentaires

erasme de metz 03/07/2006 17:16

D'abord : très beau blog, chapeau (découvert grâce au professeur Couillon).
Bon, disons le, je suis ségoléniste (enfin je suis moi avant tout !!!)et ne crois pas que les propositions de Ségolène Royal soient si horribles que cela.
Compte tenu de son parcours personnel et politique, reconnaisons lui au moins  une certaine cohérence, une certaine constance loin de l'électoralisme poujadiste dont on veut l'affubler.
Soyez certaine, chère chroniqueuse, qu'un très grand nombre de ses soutiens préfèrent l'ouverture à la répression
Bonne continuation

La chroniqueuse 04/07/2006 11:01

Je ne suis ni anti ségolène ni pro ségolène, c'est bien là mon problème, je n'arrive pas à trancher. De toute façon, si elle est le candidat socialiste je voterai pour elle...

dom 07/06/2006 18:52

Il est clair que le problème de la sécurité a été trop longtemps laissé de côté par les socialistes, et Jospin en tête, ils ont préféré laisser à la droite ce sujet épineux. Donc, autant je trouve bien que ROYAL mette le sujet sur le tapis du débat, autant je trouve que mettre des jeunes, délinquants ou en difficulté dans des centres militarisés est une proposition inadéquate. Les militaires n'ont pas mission à éduquer, encore moins à encadrer "gentiment" comme elle le prétend. Et à ma connaissance les maisons de redressement pour les jeunes ont déjà démontré leur inefficacité par le passé.Non ! je suis partisane d'un retour au service civil, pas militaire, obligaoire, et non pas optionnel comme l'a proposé CHIRAC. Une année au service de la société, pour tout le monde, toutes classes sociales confondues.Quand au problème des banlieues, il me semble que tant que la mixité sociale et culturelle n'existera pas, tant qu'il y a aura des ghettos près de nos villes, on ne reglera pas le problème. Mais peut-être est ce de l'angélisme ???Cordialement

La chroniqueuse 07/06/2006 19:11

Non ce n'est pas de l'angélisme, au contraire c'est de la lucidité, cependant faire disparaître les ghettos va prendre beaucoup de temps, comme je le dis sur ton blog, je pense qu'il faut s'occuper de cette jeunesse en difficulté maintenant, donnons aux éducateurs les moyens de faire de l'humanitaire à l'étranger avec eux, je pense que cela leur serait salutaire pour un tas de raisons. restons dans le social et la prévention, alors le service civil, oui, il faut faire en sorte que toutes les populations se cotoient, c'est d'ailleurs un des leitmotivs de mon blog ...
 

marsiho 06/06/2006 13:23

Concernant les maisons de quartier, cela n'est pas si simple. Lire "Le livre noir de l'animation socioculturelle" à ce propos. PS : début de fiche de lecture sur mon blog.

Thalasrum 06/06/2006 07:26

Je suis bien d'accord avec toi sur l'analyse. C'est tout le problème de Ségolène, elle se laisse entraîner sur le terrain sécuritaire qui n'est qu'un problème paravent des problèmes graves que traverse l'éducation & la prévention des risques pour la jeunesse de manière plus globale...Excepté les profs aux 35heures de présence dans les établissements, que propose Ségolène pour l'éducation? Rien jusqu'à présent. Que propose t-elle pour la jeunesse, si ce n'est de la répression? Rien jusqu'à présent. Pourtant le refinancement de maison culturelles de quartiers, l'accès à la culture gratuite pour tous...soont des mesures simple, peu coûteuses & qui ont faiit leur preuve par le passé...Très amicalement

La chroniqueuse 07/06/2006 19:11

Rien à ajouter...

fevrier 05/06/2006 21:10

Madame Ségolène Royale, je vous remercie de vraiment exposer des vrais problèmes de société : délinquance, 35h , précarité... et de proposer un début de solution. Je vote à droite depuis toujours et , là, je crois que si vous ne vous faites pas étouffer par vos amis politiques, bon nombre de salariés comme moi vous soutiendront. Si vous le souhaiter, je peux , avec l\\\'appui de collègues,  vous relater les nombreux dysfonctionnements et les dérives  constatées à la mise en application des 35 h. Courage et bonne chance à vous et à votre équipe.