Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

La Chroniqueuse est ravie de vous accueillir sur ce blog, n'hésitez pas vous aussi à participer en laissant vos commentaires!!!

Je n'ai plus le temps d'écrire mais, je dépose des articles, en donnant leurs sources bien sûr, pour garder le fil d'une actualité riche malheureusement...

 

Musiques d'accompagnement :



Citation:

Le message de Gandhi, de Mandela, de Martin Luther King (...) C'est un message d'espoir dans la capacité des sociétés modernes à dépasser les conflits par une compréhension mutuelle et une patience vigilante

Stéphane Hessel



 
10 mai 2006 3 10 /05 /mai /2006 10:58

Aujourd'hui 10 mai, jour de la commémoration de la fin de l'esclavage et de la traite négrière en France et une reconnaissance de l'esclavage en tant que crime contre l'humanité. Souvenons-nous.


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article

commentaires

Pierre 15/05/2006 08:39

"Esclaves chrétiens, maîtres musulmans" - le livre évènement de Robert C. Davis Il faut tirer un grand coup de chapeau à Jacqueline Chambon, éditrice décidément résistante, qui, après "La Fiancée importée" de Necla Kelek, publie un livre d'une portée encore plus grande, et qui ne pouvait mieux tomber en cette période de commémoration monocorde et monocolore de l'esclavage. Le Figaro ne s'y est d'ailleurs pas trompé en lui consacrant deux tiers de page dans son édition du 11 mai. Que nous démontre ce livre admirable ? Que les musulmans ont enlevé et soumis, trois siècles durant, des chrétiens européens (allant jusqu'à les enlever sur les côtes de l'Angleterre !), et ce à des fins de revanche djihadiste pour les Croisades avant même toute considération économique. Sur ces 2 millions de personnes, 15%, soit 300.000, sont mortes. A quand une repentance officielle d'Abdelaziz Bouteflika et de Mouloud Aounit pour ce crime épouvantable ?

Pierre 12/05/2006 19:26

Les historiens, eux, se gardent bien d’attribuer ce crime aux seuls Blancs. Dans leur comptabilité macabre, ils distinguent ainsi trois traites d’égale importance. Celle organisée par les arabo-musulmans à partir du XIIe siècle jusqu’en 1920. Celle mise en oeuvre par les Européens du XVe siècle à la moitié du XIXe. Celle, enfin, du commerce d’esclaves entre Africains noirs. Ils soulignent aussi que les Africains participèrent, en tant que vendeurs, aux trois traites.Spécialiste incontesté des traites négrières, Olivier Pétré-Grenouillau estime ainsi que « l’Afrique noire n’a pas seulement été une victime de la traite, elle a été l’un de ses principaux acteurs » et que « globalement, les pouvoirs africains sont restés maîtres des jeux de l’échange tout le temps que la traite négrière dura »*. Si la traite négrière fut un “crime contre l’humanité”, elle fut donc aussi un crime commis par l’humanité entière. À bien y réfléchir, elle fut même l’un des premiers crimes mondialistes puisqu’il s’agissait ni plus ni moins que d’assurer une fluidité mondiale des moyens de production et de la force de travail. Quant à sa commémoration partiale, par un incroyable retournement, elle vise, en culpabilisant les Européens, à permettre cette nouvelle forme de fluidité mondiale de la force de travail qu’est l’immigration massive

Thalasrum 11/05/2006 09:36

Un gros travail de recherche sur l'esclavage a été fourni sur le site du CRDP de Nice http://www.crdp-nice.net/bouquet/imprimer.php?rub_id=7&ssr_id=36&cat_id=719 Il fournit des documents, de nombreuses images...Fantastique!!! Si l'on peut dire... Un peu plus de concret que la soupe médiatique servie sur toutes les chaînes à l'heure du bâfrement national quotidien...

La chroniqueuse 11/05/2006 14:01

Merci pour les références!
;o)