Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

La Chroniqueuse est ravie de vous accueillir sur ce blog, n'hésitez pas vous aussi à participer en laissant vos commentaires!!!

Je n'ai plus le temps d'écrire mais, je dépose des articles, en donnant leurs sources bien sûr, pour garder le fil d'une actualité riche malheureusement...

 

Musiques d'accompagnement :



Citation:

Le message de Gandhi, de Mandela, de Martin Luther King (...) C'est un message d'espoir dans la capacité des sociétés modernes à dépasser les conflits par une compréhension mutuelle et une patience vigilante

Stéphane Hessel



 
24 avril 2006 1 24 /04 /avril /2006 00:35

"Si certains n'aiment pas la France, qu'ils ne se gênent pas pour la quitter."

Voilà, c'est clair, M. Sarkozy convoite férocement les électeurs du FN et villieristes de France, et en plus il ne s'en cache plus. Il veut être l'homme de la situation en défendant à nouveau l'idée de la tolérance zéro en somme.

Après les résultats de certains sondages qui précisent que les Français sont 30 % environ à penser que le FN est proche de leurs préoccupations.

Après avoir constaté que le président du Front national a gagné deux points et arrive  à 14% et qu'il devance Philippe de Villiers de dix points et que par conséquent les dirigeants de la "droite droite" totalisent à eux deux 18% des intentions de vote. Le ministre de l'intérieur, chef du parti gouvernant et candidat à la présidentielle de 2007 a décidé de choisir de se les mettre dans la poche, s'abaissant même à pomper le slogan du MPF, le parti du fou du Puy, euh non, c'est pas ça...

M. Sarkozy veut faire de son parti "un lieu de rassemblement et d'ouverture". Une ironie qui ne manque pas de me faire sourire.

Une attitude néanmoins dangereuse pour la France et les Français, le jeu des amalgames continue. Les émeutes de l'automne 2005 n'ont pas été perçues comme une chose grave qui ne doit pas se reproduire.

Le ministre de la police ne veut pas résoudre quoi que ce soit, il ne propose pas de solution pour que son pays aille mieux, il ne fait qu'attiser les peurs et les colères.

Le bouc émissaire habituel, encore et toujours, l'étranger, d'origine africaine si possible. Sauf que les étrangers qui vivent en France ne sont pas à mon avis ceux qui posent le plus problème. En partie parce que leur carte de séjour est renouvelable ou... non.

Allons donc droit au but, que faire de leurs enfants qui eux posent problème mais qui sont tout de même Français?

Ne tournons plus autour du pot, lorsqu'il parle des racailles ce ne sont pas des immigrés qu'il parle. Il est temps de jouer franc jeu, M. Sarkozy pense être le sauveur de ce pays mais quels sont ses solutions?

Comment compte-t-il faire donc pour intégrer des Français en France?

Oui, ici il s'agit bien d'une question idiote!

Cela me hérisse de voir qu'au centre des débats politiques, ces hommes qui sont censés nous représenter ne parlent sans cesse que d'immigration ou d'insécurité les liant intrinséquement par la même occasion.

Les média ne font pas moins de cas.

Une minorité pose problème, pour des raisons diverses, et c'est le tout dont on veut se débarrasser au fond. Une majorité tranquille et silencieuse subit quotidiennement des insinuations plus que blessantes à la longue, et décide de plus en plus de se replier sur elle même...

M. le ministre de l'intérieur nourrit donc le communautarisme qu'il est censé combattre en jouant le jeu du FN qui divise pour mieux régner un jour.

M. le ministre donne des leçons de citoyenneté quand lui même a enfreint la loi en ce qui concerne par exemple la loi SRU de 2000. Il a été maire de Neuilly de 1983 à 2002 qui  ne compte que 2,6 % de HLM au lieu des 20 % imposés. C'est peu.

Plus que jamais il faut résister à cette tentation de se laisser aller à détester, mépriser l'autre, à le blamer pour tous ses maux. C'est trop facile et surtout vain et auto-déstructeur.

Merci,

La chroniqueuse

Partager cet article

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article

commentaires

Zoltron the milkman 28/04/2006 00:02

Ce que je trouve le plus terrifiant dans tout cela, c'est que pour quelqu'un qui se veut près du peuple par un certain socialisme, il en est bien loin par le fait qu'il viole les valeurs de la république à chaque coup où il se fait entendre... Il compte sur un espèce de voyeurisme français pour se faire élire, qui est la surmédiatistation, le poujadisme, et l'enjeu de l'abrutissement... En clair, une phrase choc permet de soulever beaucoup de "monde" qui hurlera "Ouais, c'est vrai, c'est plus possible, ce qu'il dit, il le fait bien"... Mais le problème qu'il croit si bien connaître sont des problèmes qui ne relèvent pas de la loi..."Nettoyer au karscher" revient à punir des gens qui ont une conception déjà écrasée par leur condition sociale que personne ne comprend, leur frustrations et leur distance vis-à-vis d'une loi, et d'un état qui se montre par une police qui rafle toujours les mêmes, et d'une douleur interieure intense, qui est prise par en plus une exclusion dans la considération des gens... Ils sont français ces jeunes... C'est simple, ou bien dur à croire, mais, ces jeunes sont français respectent l'état français, mais se sentent exclus par un état qui les réduit à trimer en tant qu'ouvriers comme leurs parents, ce qu'ils refusent catégoriquement... C'est toute une dignité qui est en jeu, et ça n'a pas de prix une dignité... Le CPE était une tentative d'atteinte à celle-ci, qui s'est finallement effacée dans le moindre bruit...Nous remarquerons que le fait qu'on ait enlevé le CPE n'ait pas fait autant de bruit que le fait qu'il ait été mis... La population qui a une victoire sur l'état, c'est un truc rendu carrément illusoire, au yeux des français, par les médias, et aussi du gouvernement..Je m'empresse de visiter ce blog qui me semble fort intéressant, et qui défend très correctement ce que je viens de résumer en quelques lignes... =)

Tom Cruise 27/04/2006 13:26

BRAVO !Soutenons les 143  "rebelles" du PS  !!! C'est pas PARIS-MATCH qui doit choisir le candidat PS à l'élection !Votre ami Tom

lecridupeuple 25/04/2006 12:58

Si certains n'aiment pas la France que veut nous construire Sarkozy (la france d'après) qu'ils ne se génent pas pour le virer (par les urnes).
Tenir et Résister 

Le Patriote 24/04/2006 19:34

Le ridicule ne tue pas, mais il nuit gravement à la santé électorale. La pitoyable course à l’échalote à laquelle se livrent depuis quelques temps les nouveaux Laurel et Hardy du système que sont Villiers et Sarkozy, tous deux à la recherche de leurs électeurs fantômes comme le père Soubise, à la lueur d’une lanterne l’était de son armée disparue, a fait atteindre ce week-end aux joyeux duettistes des « Rois du rire à l’Elysée », les confins du grotesque. En reprenant à son compte un slogan du Front national vieux de vingt ans, « La France, aimez là ou quittez là », slogan déjà détourné par le MIL, puis par Villiers lui-même, Oliver Sarko tente de remonter une pente qu’il sait glissante, celle du discrédit et de la déception nés de son recul sur le CPE, chez ceux qui, en dépit de ses prises de positions en faveur du vote des immigrés ou de la discrimination positive, avaient pu voir en lui un homme de fermeté et d’autorité. Mission impossible pour le ministre de l’intérieur, désormais engagé sur le grand toboggan de la dégringolade et de l’échec. Stan Villiers a, quant à lui, à force de fouiller dans les œuvres complètes de Le Pen, dégotté une nouvelle expression qu’il a tenté dimanche de faire sienne. Vêtu d’un inénarrable costume bleu à grosses rayures assorti d’une cravate rose bonbon particulièrement zavattesque, Villiers, fort des 3 % que lui donnent les sondages et de son échec désormais avéré à constituer un quelconque obstacle à la montée en puissance du Front national, n’a pas hésité à parler à propos de Sarkozy, de « Villierisation des esprits »…Hilarant personnage que ce Villiers, extraordinaire humoriste, fabuleusement poilant énergumène, qu’il faudrait inventer s’il n’existait pas, ne serait ce que pour égayer les longues soirées d’hiver des vendéennes et de vendéens qui, on le sait, malgré le si bien nommé spectacle du Puy du fou, ne sont pas tous les jours à la fête. Le ridicule ne tue pas… En tout cas pas tout de suite. Mais le processus est bel et bien entamé.

brigetoun 24/04/2006 14:55

Sarkozy c'est clair n'aime pas la France, du moins la mienne. Donc ... Malheureusement pour bien faire entrer la chose dans l'inconscient les journalistes continuent à parler dans le même souffle de la prise de position face à  "l'insécurité et l'immigration", ce faux couple infernal, qui devient une association automatique dans l'esprit des gens. Quand verra-t-on à une heure de grande écoute les statistiques réelles