Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

La Chroniqueuse est ravie de vous accueillir sur ce blog, n'hésitez pas vous aussi à participer en laissant vos commentaires!!!

Je n'ai plus le temps d'écrire mais, je dépose des articles, en donnant leurs sources bien sûr, pour garder le fil d'une actualité riche malheureusement...

 

Musiques d'accompagnement :



Citation:

Le message de Gandhi, de Mandela, de Martin Luther King (...) C'est un message d'espoir dans la capacité des sociétés modernes à dépasser les conflits par une compréhension mutuelle et une patience vigilante

Stéphane Hessel



 
2 mars 2006 4 02 /03 /mars /2006 18:22

Dit comme ça c'est sûr cela parait plutôt effrayant, malheureusement on n'est pas si loin de la réalité. Le ministre de l'intérieur a décidé de combattre le mal à la racine, enfin c'est ce qu'il prétend.

Le ministre français de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy, le 12 janvier à Paris.(Photo: AFP)

Il s'agit ici de « repérage des perturbations du comportement » qui entrainerait l'enfant vers la délinquance. Un rapport a été fait à ce sujet par les chercheurs de l’Inserm publié en septembre 2005.

Ce rapport d’expertise collective est intitulé « Troubles mentaux, dépistage et prévention chez l’enfant et l’adolescent », il ne fait cependant pas l'unanimité. 30 000 signatures dénoncent le danger de cette approche qui comble M. Sarkozy.

C'est bien entendu le caractère « prédictif » qui pose problème. Les professionnels de l’enfance, des pédopsychiatres, des magistrats et des citoyens assurent qu'un enfant en maternelle qui est agité, qui mord les autres enfants, ou donne des coups de pieds dès qu'il est contrarié ne va pas pour autant finir en prison un jour.

D'ailleurs le repèrage de ces enfants victimes de troubles du comportement se fait déjà très bien. Le système éducatif fonctionne bien dans ce sens, le problème réel est que faire avec un enfant hyperactif, violent, qui ne peut pas suivre en classe?

Les professeurs, les assistantes sociales, les psychologues et infirmières scolaires n'ont pas de problème pour connaître ces enfants qui sont souvent victimes d'un environnement qui n'est pas stable et qui les affecte. Seulement les IME, IPE et autres instituts abilités à prendre en charge les cas les plus difficiles sont pleins et les listes d'attentes s'allongent.

M. Sarkozy n'en parle pas, il ne parle que de dépistage ce qui est ambigu, car certes les études montrent que les délinquants ont  majoritairement été victimes de troubles de comportement dans l'enfance mais pas l'inverse. Les enfants qui sont pris en charge de manière satisfaisante et c'est surtout là qu'il faudrait investir, ne finissent pas délinquants. Même si le ministre de l'intérieur tient à nous convaincre du contraire.

Ce que l'on peut redouter une sorte de dérive des pratiques de soins à des fins normatives et de contrôle social. Le retour de la pré-determination, des enfants naissent pour être délinquants et on peut prévenir cela, tiens donc. M. Sarkozy n'hésite pas à ecumer encore une fois les plateaux de télé pour propager ces propos dangereux d'un point de vue idéologique. Encore une fois, notre ministre nous propose une régression en la faisant passer pour une innovation.

Son projet de loi, rédigé avec l'aide du député Benisti, mentionne qu'il faut faire attention à ces signes précis : « des colères et des actes de désobéissance », « indocilité, hétéro-agressivité, faible contrôle émotionnel, impulsivité, indice de moralité bas ». Qu'est que l'indice de moralité?

Dans Libération, Bernard Golse, chef du service de pédopsychiatrie à l’hôpital Necker à Paris, insiste sur le fait que  « Personne au monde ne peut prédire qu’un enfant de trois ans qui présente des troubles de conduite sera un délinquant douze ans plus tard ».

Merci,

La chroniqueuse

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article

commentaires

Tibo 06/03/2006 20:17

Tout cela me fait penser à Minority Report...Jouer aux devins pour prévenir la délinquance...Jusqu'ou ira-t-il?

La chroniqueuse 06/03/2006 20:49

"La main sur le berceau est celle qui dirige le monde"
Mussolini