Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

La Chroniqueuse est ravie de vous accueillir sur ce blog, n'hésitez pas vous aussi à participer en laissant vos commentaires!!!

Je n'ai plus le temps d'écrire mais, je dépose des articles, en donnant leurs sources bien sûr, pour garder le fil d'une actualité riche malheureusement...

 

Musiques d'accompagnement :



Citation:

Le message de Gandhi, de Mandela, de Martin Luther King (...) C'est un message d'espoir dans la capacité des sociétés modernes à dépasser les conflits par une compréhension mutuelle et une patience vigilante

Stéphane Hessel



 
27 février 2006 1 27 /02 /février /2006 14:47

On entendait moins parler de lui. Il s’était fait plus discret dans les médias. Hélas M. Sarkozy est toujours là. Plus motivé que jamais, Il ne pense qu’a ça et ne le cache pas. Les présidentielles se font attendre.

Il veut être le représentant du renouveau et prévoit donc de réformer la France toute entière. Il s’est chargé d’abord de l'économie, du social et l'environnement, et c’est dans le domaine de l’éducation qu’il revient à la charge !


 Voici les mesures révolutionnaires qu’il propose :

  • Autonomie de tous les établissements
  • Suppression de la carte scolaire pour laisser le «libre choix» de l'école aux parents
  • Suppression des zones d'éducation prioritaires
  • Installation d'écoles privées dans les banlieues
  • rémunération des enseignants au mérite
  • Un policier référent pour chaque établissement
  • Mise en place d'«internats de réussite» dans les quartiers difficiles
  • Obligation pour les élèves de se lever à l'entrée du professeur
  • Priorité donnée à l'éducation physique, Etc.

Il veut mettre fin au «quasi monopole de la gauche» dans l'éducation.

Peut-on gérer une école comme une entreprise?

Il a l'air de le penser, je me demande quel est l'interêt d'installer des écoles privées dans les banlieues.

La suppression de la carte scolaire provoquerait l'absence de mixité sociale.

Au final on risque d'arriver à une concurrence généralisée entre établissements ce qui ne ferait que renforcer le phénomène de ghettoïsation. Les émeutes de l'automne dernier n'ont donc rien appris à M. le ministre de l'intérieur?

Il veut donner la priorité à l'éducation physique, alors pourquoi le gouvernement dont il fait parti, ne fait que réduire le nombre de postes de professeurs d'EPS au concours?

La police n'a pas sa place dans une école, il vaudrait mieux recruter des surveillants. Quand on y pense, c'est ce gouvernement qui les a supprimé ces emplois destinés aux étudiants, tout cela dans le but de les remplacer par des hommes en uniformes.

Ce n'est pas en cassant le système éducatif que l'on pourra améliorer la situation dans les banlieues. Au contraire ces mesures très libérales ne visent qu'à un retour en arrière en matière d'évolution sociale. Vive le XIX ème siècle, l'âge d'or du patronat!

Le nouveau challenge du parti : une éducation nationale conservatrice.

 Le député Pierre-André Perrisol le dit clairement :

«l'UMP ne doit avoir aucun complexe politique à occuper le terrain de l'école». Ca fait peur...

Merci

La chroniqueuse

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article

commentaires

Tibo 01/03/2006 10:34

Je comptais faire un article à ce sujet...C'est tout simplement terrifiant.

La chroniqueuse 01/03/2006 16:19

J'espère que cela encouragera les gens à ne pas voter pour cet abruti

DJ Jung 28/02/2006 12:23

Un flic comme réponse systématique à tout, cela donne...un état policier. C'est ce qui nous attend. Réjouissant.

La chroniqueuse 01/03/2006 00:29

Ce qui m'inquiète c'est qu'il reprend du poil de la bête, il revient envahir les médias pour engranger de la peur électorale...