Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

La Chroniqueuse est ravie de vous accueillir sur ce blog, n'hésitez pas vous aussi à participer en laissant vos commentaires!!!

Je n'ai plus le temps d'écrire mais, je dépose des articles, en donnant leurs sources bien sûr, pour garder le fil d'une actualité riche malheureusement...

 

Musiques d'accompagnement :



Citation:

Le message de Gandhi, de Mandela, de Martin Luther King (...) C'est un message d'espoir dans la capacité des sociétés modernes à dépasser les conflits par une compréhension mutuelle et une patience vigilante

Stéphane Hessel



 
19 février 2006 7 19 /02 /février /2006 20:58

Aujourd'hui dans riposte, l'emission hebdomadaire de débats politiques sur France 5, la question est posée :

Segolene Royal

Ségolène Royal : Une femme à l'Elysée?

J'ai trouvé ce débat autour de cette question assez intéressant. On a vraiment affaire à un phénomène Ségolène Royal, et il est pertinent de se demander pourquoi.

Elle  suscite l'intérêt des médias parce qu'elle détient déjà un record : c'est la seule femme qui ait jamais obtenu un bon score aussi bien dans les sondages de popularité que dans les sondages d'intention de vote.

On parle ici de double phénomène, elle incarnerait le rejet des militants socialistes des éléphants du PS, désignés comme hériters et dont l'image s'est progressivement dégradée , mais en même temps elle représenterait aussi la nouveauté tant désirée dans le monde de la politique.

Ségolène Royal désignée comme "la femme prozak". La femme qui trône sur des valeurs rassurantes.

Se voit-elle comme l'antidépresseur des Français?

On lui reconnait son interêt pour les problèmes concrets, la famille, l'éducation, de par son expérience passée.

Royal : La femme charismatique entourée d'un voile de mystère.

Dominique Voynet, très satisfaite de la popularité de sa collègue, explique ce phénomène comme normal. La peur de l'avenir étant croissante les Français se veulent gouverner par des gens qui leur ressemblent peu plus. Notez la nuance. Me Royal représente-t-elle la France un peu plus? En terme de parité cela va sans dire, mais pour le reste?

Malek Boutih milite pour la belle en fervent fan. Le PS, la France a besoin de sang neuf, le quotidien est la préoccupation majeure des classes populaires qu'il faut absolument reconquérir. Elle pourrait donc selon lui répondre aux nouvelles problématiques du 21 ème siècle. Tanpis pour les autres présentés par conséquent comme des dinosaures, experts certes mais incapables d'agir.

Le PS en prend pour son grade : Trop de langue de bois, des solutions archaïques, sexiste, etc.

Me Royal contrairement aux autres, offre un recentrage sur les choses concrètes. Ce n'est pas moi qui le dit.

Son image sociale joue pour beaucoup. Elle est fille de colonel ce qui laisse penser à une certaine droiture, elle n'est pas conservatrice pour autant, car elle n'est pas mariée. Elle a quatre enfants, la famille est importante pour elle. Que de qualités dis donc...

Elle semble incarner et la séduction et les valeurs familiales,  voilà qui est assez paradoxal.

Le phénomène est d'autant plus visible lorsqu'elle se fait attaquer. Sa cote monte à chaque critique. Etrange, non?

Mais le mystère qu'il l'entoure ne va-t-il pas lui jouer des tours à long terme? On ne connait pas Ségolène Royal quand on y pense, une image vague qu'elle entretient en restant dans l'ombre.

Représente-t-elle un choix clair et innovant comme a tenté de laisser penser M. Boutih?

Elle a surtout l'avantage d'être moins responsables que les autres têtes du PS pour le fiasco du 21 avril 2002.

En tout cas une chose est apparue lors de cette discussion, c'est qu'il y aurait une vision sexuée de la politique. Le PS désigné comme traditionnellement misogyne risque de tout faire pour lui mettre des bâtons dans les roues. L'ironie qui se dessine me fait rire jaune...

Si elle arrive au bout ce sera parce qu'elle est une femme, si elle échoue ce sera pour la même raison...

Cependant, on observe que les hommes politiques ont tout de même compris aujourd'hui que la séduction était un atout non négligeable, surtout à droite. M. De Villepin et M. Sarkozy font sans cesse les beaux devant les caméras et depuis un petit moment... Surtout l'un d'eux...

En tout cas, la grande question qui brûle les lèvres de tous, c'est quand même: est-ce qu'une femme gouverne différemment d'un homme? Les valeurs féminines sont-elles différentes de celles des hommes?

Dominique Voynet ne le pensent pas, mais comme d'autres femmes elles serait contente si une femme accédait enfin au pouvoir en France, à condition qu'elle soit bonne. Sinon c'est la cause féminine qui en reprendrait un coup.

Ce qui m'a fait sourire au fond tout le long de ce débat, c'est que ce n'en était pas vraiment un. Tout le monde lui trouve des qualités, défend l'idée d'une femme présidente, mais comme l'a souligné la rédactrice en chef du Figaro, il faudra d'abord qu'elle écrase ses camarades du parti pour enfin briguer le pouvoir.

Merci,

La chroniqueuse

Partager cet article

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article

commentaires

Tibo 19/02/2006 22:33

Ce qui serait bien, ce serait qu'elle fasse des propositions...

La chroniqueuse 20/02/2006 11:08

Effectivement, on risque de se lasser à force d'attendre...