Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

La Chroniqueuse est ravie de vous accueillir sur ce blog, n'hésitez pas vous aussi à participer en laissant vos commentaires!!!

Je n'ai plus le temps d'écrire mais, je dépose des articles, en donnant leurs sources bien sûr, pour garder le fil d'une actualité riche malheureusement...

 

Musiques d'accompagnement :



Citation:

Le message de Gandhi, de Mandela, de Martin Luther King (...) C'est un message d'espoir dans la capacité des sociétés modernes à dépasser les conflits par une compréhension mutuelle et une patience vigilante

Stéphane Hessel



 
8 décembre 2005 4 08 /12 /décembre /2005 17:53

"Dans notre pays, il n'y a pas une mémoire, mais des mémoires (...) Elles sont à vif, parfois même écorchées, souffrantes. Nous devons prendre en compte le regard de chacun, l'expérience, l'itinéraire de chacun"

"ce n'est pas au politique, ce n'est pas au Parlement que d'écrire l'Histoire ou de dire la mémoire" Dominique de Villepin.

Voilà ce que pense le premier ministre de la loi du 23 février 2005 et que son parti a voté en grande majorité il y a moins de deux semaines. Pourquoi nous fait-il part de son désaccord une fois qu'il est trop tard? A-t-il décidé de se prononcer contre cette loi, une fois qu'il a pu constater son impopularité?

Ce n'est pas pour autant en tout cas qu'il propose l'abrogation de cette loi, alors pourquoi?

Il fait part de son opinion mais n'agit pas pour autant. On note l'efficacité de ses propos, qui n'ont qu'un seul but, ne nous leurrons pas, celui de calmer le jeu...A moins que ce soit pour faire grimper sa cote de popularité en vue de 2007.

Le mouvement de contestation qui a récemment eu lieu aux Antilles n'y est sans doute pas pour rien, en espérant que la mobilisation dure jusqu'à l'annulation non pas de cette loi, mais de l'article qui veut faire reconnaître le rôle positif de la France outre-mer et en Afrique du Nord dans les programmes scolaires.

Force est de constater que ce début de conflit est déjà en train de se faire instrumentaliser. Il est devenu l'un des chevaux de bataille du PS qui, rappelons le, n'avait pas réagit au mois février...

N'oublions pas que ce texte a plusieurs enjeux outre l'ambition personnelle des politiciens, voulons-nous que l'école transmette un mensonge aux futures générations?

A quoi peut donc servir les travaux des historiens si c'est l'assemblée nationale qui impose ce qui l'arrange au final?

Mieux encore le révisionisme est-il une solution pour essayer d'apaiser les tensions plus ou moins présentes entre la France et ses anciennes colonies?

Je ne peux m'empêcher de me demander quel est le rôle positif dans l'exploitation forcée de populations noires pour la récolte de la canne à sucre... Je cherche encore...

A bon entendeur...

La chroniqueuse

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article

commentaires