Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

La Chroniqueuse est ravie de vous accueillir sur ce blog, n'hésitez pas vous aussi à participer en laissant vos commentaires!!!

Je n'ai plus le temps d'écrire mais, je dépose des articles, en donnant leurs sources bien sûr, pour garder le fil d'une actualité riche malheureusement...

 

Musiques d'accompagnement :



Citation:

Le message de Gandhi, de Mandela, de Martin Luther King (...) C'est un message d'espoir dans la capacité des sociétés modernes à dépasser les conflits par une compréhension mutuelle et une patience vigilante

Stéphane Hessel



 
5 décembre 2005 1 05 /12 /décembre /2005 17:42

"Quand les bornes sont dépassées, quel que soit celui qui les dépasse, que ce soit M. Le Pen ou un rappeur, il doit être sanctionné. C'est l'Etat de droit et personne n'est au dessus des lois".

En s'attaquant aux groupes de rap, M. Sarkozy soulève plusieurs questions. D'abord pourquoi lui a-t-il le droit de dépasser les bornes en comparant les jeunes de banlieue à des chiens?

Ensuite doit-on censurer l'industrie du disque?

La musique, car c'est ce dont il s'agit, est-elle vecteur de violence? A-t-elle réellement ce pouvoir?

Le débat concerne déjà la télévision, ce qui n'empêche pas les diffusions de programmes violents ceci dit.

La liberté d'expression permet à J.M Le Pen ainsi qu'à N. Sarkozy de communiquer le racisme primal à travers la recherche du bouc émissaire...

J'ai à de nombreuse occasions, pu écouter des morceaux de rap, ils disent ce qu'ils pensent, on a le droit de ne pas être d'accord, et si on l'est, on a pas forcément envie de "foutre le feu".

Pourquoi ces rappeurs parlent-ils de violence? Décrivent-ils le monde à travers leurs yeux pour peut être faire révéler des choses au public? Ou leur souhait est-il seulement d'enflammer le pays où ils vivent?

L'histoire de la poule et de l'oeuf... En fait.

On sous-estime encore ces jeunes qui auraient eu envie de tout brûler simplement  parce que leurs artistes préférés y ont fait allusion dans telle ou telle chanson.

Ils ont, je pense aussi été à l'écoute des propos d'un représentant de l'état, le ministre de l'intérieur qui lui a le devoir de surveiller ses mots.

D'ailleurs la chanson "qu'est ce qu'on attend" date de 10 ans, on affaire à des gens qui ont anticipé le pire, et devinez quoi? Ils avaient raison! 

Merci

La chroniqueuse

Partager cet article

Repost 0
Published by La chroniqueuse - dans Mes chroniques
commenter cet article

commentaires

DJ CC Jung 06/12/2005 09:06

Bien sûr qu'ils ont raison les chanteurs de rap, tout ceci, ce débat, c'est pathétique. C'est la mauvaise gestion qui a conduit le pays au bord du gouffre pas les rimes adolescentes de deux ou trois types... Diversion, dix versions (barbu, dealers, polygamme, rap, etc)

Tu citais Aimé Césaire dans un article précédent (que j'adore également), je te link sur un article qui parle de la visite de Sarkozy aux Antilles :

http://www.liberation.fr/page.php?Article=342716

See U

La chroniqueuse 07/12/2005 11:00

Merci pour ton assisduité visible!
Sarkozy ne s'en prend pas aux rappeurs pour la première fois. Il y a un an il a porté plainte contre Sniper et a perdu car le fait est qu'il n'écoute pas vraiment les chansons, et il s'était trompé sur le contenu...
et merci pour le tuyau je vais voir...